Cattleya purpurata

Publié le 22 Mai 2014

(Lindley & Paton) Van den Berg 2008


Synonyme :
Laelia purpurata


Origine :
Etats de Rio Grande do Sul, Santa Catarina et São Paulo au Brésil
C'est la fleur nationale du Brésil.


Milieu :
Espèce vivant à la canopée des arbres, dans les collines rocheuses et les zones marécageuses des régions côtières (à moins de 180 m d'altitude).
Avant sa collecte excessive et la destruction de son habitat, on le trouvait partout, y compris sur les plages de sable. Aujourd'hui on ne le voit plus que sur les arbres dans des zones difficiles d'accès.


Mode de vie :
Epiphyte


Description succincte :
Grands pseudobulbes d'une trentaine de cm, portant à leur apex une grande feuille coriace, elle-même de 25 à 30 cm.
L'inflorescence est soutenue par une grande spathe très aplatie d'où émerge généralement 2 à 5 fleurs blanches à rosées mis à part le labelle largement tâché de jaune et de couleur lavande pouvant aller jusqu'au pourpre souvent mélangé à des tons rouge. Cette couleur peut même apparaître au niveau des sépales et pétales.
Les fleurs sont caractéristiques des Cattleya mais elles portent 8 pollinies contre les 4 habituelles chez les Cattleya (d'où la mise dans le genre Laelia du départ avant les études ADN).
La floraison est parfumée.

Il existe plus de 100 variétés de Cattleya purpurata.

Un cas particulier : le Cattleya purpurata var. Werkhauseri :
Le Cattleya purpurata var. Werkhauseri a une fleur blanche avec un labelle bleu lavande.
Il fut découvert en 1904 par Karl Werkhauser dans l'Etat du Rio Grande do Sul au Brésil.
Celui-ci trouva 2 plantes. La première n’était pas belle mais la seconde était si jolie qu'il l’appela 'Superba’. A cette époque, personne n'avait jamais vu aucun purpurata avec cette couleur violet-plomb. Une merveille !
Werkhauser garda les plantes pour lui-même et pour sa famille. Seuls quelques-uns de ses plus proches amis ont eu la chance de pouvoir contempler les fleurs. Collectionneurs et amateurs d'orchidées ne connaissaient que par ouï-dire cette orchidée.
Karl Werkhauser mourut en 1914. La première plante alla à son fils et l'autre, la 'Superba', à sa fille. Les Werkhauser continuèrent à conserver les plantes pour eux-mêmes.
Beaucoup voulait voir la ‘Superba' et l'on commença à dire de plus en plus : "Avez-vous vu le joyau de la sorcière ? "
Mais ce n'est qu’en 1954 (un demi-siècle après sa découverte !) que la fille de Werkhauser accepta de recevoir un groupe de collectionneurs d'orchidées et le clone 'Superba' fut finalement négocié.
Les négociations débutèrent à midi et se terminèrent à minuit. Un accord de vente fut trouvé : les cinq pseudobulbes de sa plante (seulement cinq pseudobulbes en 50 ans ? !) en échange d'une énorme somme d'argent (en liquide) non révélée. Heureusement, l'un des négociateurs était le président d'une banque dans le Rio Grande do Sul. Il a pu ainsi obtenir en pleine nuit la somme convenue. Quelques minutes plus tard, un télégramme fut transmis de Rio Grande (où vivait la fille de Karl Werkhauser) à São Paulo en disant: "Le bijou de la sorcière est à nous!"

Période de floraison :
Fin mai - début juin


Taille de la fleur :
15-20 cm


Cattleya purpurata

Culture
Mêmes exigences culturelles que les autres Cattleya à grandes fleurs

Substrat :
Mélange pour épiphytes à grosse granulométrie.


Arrosage :
Arrosages réguliers pendant la période de croissance en évitant les excès d'eau qui font pourrir les racines. Après la floraison, le Cattleya a besoin d'une période de repos. Durant cette période, arroser uniquement pour que les pseudobulbes ne dessèchent pas.


Engrais :
Régulier pendant la période de croissance.


Température de culture :
Serre tempérée avec des minimas hivernaux de 12°c.
Séjour au jardin l'été dès que les températures nocturnes dépassent 15°c.
Une différence de température de 8 à 14°c entre le jour et la nuit induit la floraison.


Lumière :
Forte luminosité
Penser à tourner les nouvelles pousses du côté de la fenêtre afin que les pseudobulbes existant déjà ne les ombrent pas.

hygrométrie :
Hiver : 40 à 60%
Eté : 60 à 80% (associée à une bonne ventilation)

Cattleya purpurata var. carnea

Cattleya purpurata var. carnea

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

romain 22/05/2014 18:44

Belle orchidée, tu as de la chance d'en posséder autant et d'aussi beau et si majestueux !
Vivement ma maison ou mon chez moi pour en récolter !

Bisous

minique 23/05/2014 08:26

Merci.
Je vais essayer de t'envoyer quelques boutures d'hoyas la semaine prochaine. Dis-moi ceux que tu as déjà pour que je vois si je peux t'en mettre d'autres.