La couleur physique des minéraux

Publié le 15 Août 2015

La couleur physique des minéraux dépend de la structure des matériaux et non de leur composition chimique. En d’autres termes leur couleur dépend aussi de l’organisation de leurs atomes ou d’inclusions microscopiques qu’on pourrait y trouver.

Un bel exemple est celui de la labradorite.

La couleur physique des minéraux

ANORTHITE LABRADORITE Labrador, Canada

La couleur physique des minéraux

ANORTHITE LABRADORITE Labrador, Canada

L’iridescence (vient du grec « iris » pour arc-en-ciel) et le polychroïsme (plusieurs couleurs) font que suivant la façon dont on regarde le minéral, sa couleur n’est pas la même.

La couleur physique des minéraux

ZOISITE Shigar, Gilgit-Baltistan, Pakistan

La couleur physique des minéraux

CORDIERITE

Voici de l’opale. On assiste ici à une pseudomorphose de rostres de bélemnites.

Les bélemnites sont des mollusques céphalopodes (comme les calmars, pieuvres …) qui ont disparus en même temps que les dinosaures. Seule leur coquille interne en aragonite (le rostre) a pu parvenir jusqu’à nous. Dans ces cas-ci, elle s’est dissoute et a été remplacée par de l’opale.

La couleur physique des minéraux

OPALE Pseudomorphose de rostres de bélemnite, Coober Pedy, Australie-Méridionale, Australie

La couleur physique des minéraux

OPALE Pseudomorphose de rostres de bélemnite, Coober Pedy, Australie-Méridionale, Australie

La couleur physique des minéraux

GOETHITE Yangas, Lima, Pérou

La couleur physique des minéraux

ARAGONITE Fossile d’ammonite, Fox Hills, Dakota du Sud, Etats-Unis

La luminescence, appelée aussi fluorescence, se caractérise par un changement de couleur quand le minéral est exposé aux ultraviolets.

Les minéraux phosphorescents quant à eux, continuent à réémettre de la lumière après que la lumière ultraviolette soit éteinte.

Rédigé par minique

Publié dans #trésors de la terre

Repost 0
Commenter cet article