Le jardin japonais d'Hasselt

Publié le 24 Avril 2019

 

Le jardin japonais d'Hasselt est le plus grand jardin japonais d'Europe. Il couvre 2,5 hectares. Il a débuté en 1985. Un tel jardin encourage à la méditation et à la réflexion (dommage qu'il y ait tant de monde). Un peu partout, des bancs permettent de s'arrêter, d'écouter le bruit de l'eau ou le bruissement des feuilles, d'observer les carpes koïs, etc.

 

 

 

Des animations sont organisées au sein du jardin : une cérémonie du thé, des cours d'ikebana, de calligraphie, de taï-chi pour les enfants, une promenade poétique, un atelier de bento.

Actuellement (du 21 mars au 21 juin) a lieu l'exposition "90 days of light" de Michiko Van de Velde. Cette artiste compare la lumière du printemps à celle des Hommes. Elle considère que le printemps rappelle à chacun sa propre capacité à fleurir.

 

 

Pieris japonica

 

 

 

La fleur de cerisier (Sakura) symbolise les nuages, la beauté, la nature éphémère de la vie, la mortalité et engage à reconnaitre l'importance même de sa propre vie ainsi que l'acceptation de son propre destin. Elle représente également l'importance de la société : une seule fleur n'a pas de sens mais en formant un grand bouquet, elle peut atteindre une plus grande existence.

 

 

Fleurs d'érable

 

Samares

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Korokan est la maison de cérémonie. Son nom signifie : havre de paix pour les voyageurs.
Tous les matériaux utilisés pour sa construction sont naturels : pierre, bois, bambou, argile et papier. Le toit est couvert de tuiles en terre cuite et d'ardoises en cuivre rouge.

 

 

 

 

Le sol est couvert de tatami. Les peintures murales (intérieur et extérieur) font partie de l'exposition.

 

 

 

 

On y trouve également un koto ou harpe japonaise.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le camélia japonais (Tsubaki) , symbolise le caractère éphémère de la vie. Sa fleur représente l'amitié, l'élégance et la beauté.

 

 

 

 

 

Camelias et cerisiers

 

 

 

Rhodotypos scandens

 

 

Taxus baccata

 

Les pins (Matsu) symbolisent la longue vie ou l'éternité. Au Japon, ils sont taillés et façonnés. Leur taille s'inspire des formes qu'ils pourraient prendre dans la nature dans des endroits très ventés.

 

 

 

 

A l'arrière, se trouve la maison de thé. Elle est construite sur un petit promontoire artificiel représentant les montagnes du Japon.

 

 

 

 

Tout près, est installé la lanterne de pierre d'Oribe (elle fait référence à un grand maitre du thé) avec à côté un lavabo de pierre pour se purifier symboliquement le corps et l'esprit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pinus pentaphylla

 

 

Taxus baccata

 

 

 

 

Cornus florida

 

Un coin pique-nique permet de profiter de l'ombre des cerisiers. Des tables sont aussi installées pour accueillir les familles.

 

 

 

 

La cloche de la paix (inaugurée en 2016) rappelle les bonnes relations entre la Belgique et le Japon ainsi que les victimes des bombes d'Hiroshima et de Nagasaki. Le promeneur est invité à la faire sonner.

 

 

 

 

L'hôtel shintô ou Jinja, où selon la croyance traditionnelle, vit un dieu Kami.

 

Flux de vie, l'eau est présente un peu partout au jardin.

 

 

 

 

Le pont en zigzag dans le vivier à iris est appelé Yatsuhashi. Selon l'usage japonais, les iris sont plantés dans les étangs en mémoire d'un ami décédé. Il y a environ 1000 iris ou Ayame dans le jardin.

Les angles formés par le pont sont à 90°. Ils empêchent les mauvais esprits d'entrer dans le jardin.

 

 

 

 

 

La cascade est inspirée d'une chute d'eau présente au temple Tenryuji de Kyoto. Elle représente la séparation entre l'existence terrestre et l'au-delà. Elle est basée sur une légende chinoise où la chute d'eau symbolise la porte du dragon. Elle raconte qu'un simple koï réussira à vivre comme un dragon s'il a une volonté inébranlable. Les pierres sont ainsi disposées pour que l'eau semble représenter un poisson remontant le courant.

 

 

 

 

 

 

Le chemin de pierres devant la cascade oblige à être attentif à chaque pas rappelant que chaque décision dans la vie doit être prise après réflexion. 

 

 

 

 

Au fond du jardin , le parcours de l'eau se termine par une grande étendue d'eau calme, lieu de détente propice à la méditation. Une plage de galets permet de nourrir les poissons.

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par minique

Publié dans #cartes postales

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lolo 15/05/2019 13:59

Magnifique ce jardin <3
Biz

POTREL Christine 24/04/2019 20:58

Merci pour le partage de ce magnifique jardin super zen