Publié le 29 Juin 2011

Phalaenopsis equestris

 

equestris.jpg

 

Phalaenopsis violacea var. blue x equestris var. blue lip

 

phal-violacea-var-blue-x-equestris-blue-lip.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost 0

Publié le 28 Juin 2011

morosphinx1.jpg

 

Un hôte du jardin aux allures de colibri. En effet, il peut butiner les fleurs en vol stationnaire.

C'est un des papillons les plus rapides et même s'il fait partie des papillons de nuit, c'est le jour qu'il s'active.

 

morosphinx.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #le petit monde du jardin

Repost 0

Publié le 26 Juin 2011

helophilus-pendulus.jpg

 

Les syrphes sont bien utiles au jardin car ils participent à la pollinisation des fleurs et leurs larves se nourrissent soit de pucerons, soit de détritus suivant les espèces.

Ils ressemblent à des mouches déguisées en petites guêpes.

Voici quelques différences avec les guêpes :

     - Leurs antennes sont très courtes.
     - Ils n'ont pas de taille de guêpe.
     - Ils ont 2 ailes (les guêpes en ont 4).
     - Ils sont capables de voler en faisant du sur-place.

Les syrphes sont inoffensifs. Ils ne piquent pas.

 

Celui que j'ai pris en photo est un hélophile suspendu ou Helophilus Pendulus.
On le reconnait grâce aux 4 bandes jaune qu'il a sur le thorax et à ses pattes qui sont orangées avec les extrémités noires.

 

helophilus-pendulus1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #le petit monde du jardin

Repost 0

Publié le 25 Juin 2011

 

the-fairy3.jpg

 

Voici un rosier qui porte bien son nom. Il nous offre une profusion de petites fleurs roses de juin (il a une floraison plus tardive que les autres rosiers) jusqu'aux premières gelées.

C'est une obtention anglaise (Bentall 1932).

 

the-fairy.jpg

 


the fairy1

 

 

 

Il est utilisé comme rosier couvre-sol (s'il n'est pas taillé) ou comme petit buisson. On peut également le cultiver en pot.

Côté dimensions : 1 m de hauteur ; 1,20 m de largeur.

 

 

 

 

 

the-fairy2.jpg

 

 

 

 

Il aime une bonne terre profonde, relativement compacte.

On le cultive en plein soleil ou à la mi-ombre.

On peut couper l'ensemble de ses rameaux à 2 ou 3 yeux à la mi-février ou en mars pour qu'il ne se dégarnisse pas.

 

Ce rosier est bien résistant aux maladies. Il est bien rustique.

Il en existe une forme blanche et une autre rouge.

 

 

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost 0

Publié le 23 Juin 2011

Pour parfumer agréablement vos armoires ou de petits locaux, voici comment réaliser les fuseaux de lavande :

 

Il vous faut des brins de lavande fraîche.
Le nombre dépend de l'épaisseur du fuseau que vous souhaitez et de la façon dont vous voulez faire le tressage. Il faut un nombre impair de brins si vous tressez brin par brin ; mais on peut tressez les brins 2 par 2 ou 3 par 3... Le nombre doit alors être 2 ou 3 x un nombre impair (ex. : 2x15=30 brins).
Il faut choisir les brins les plus longs possibles.

Prenez également un ruban (environ 2 m) de 0,5 cm de large.

 

On noue tout d'abord le bouquet de lavande avec le ruban. En laissant une extrémité suffisante de ruban pour pouvoir faire un noeud à l'autre bout du fuseau.

 

lav.jpg

 

Ensuite on replie délicatement les tiges sur le bouquet et l'on commence le tressage dessus-dessous...

 

lav1.jpg

 

Il faut bien serrer le ruban.

Quand on arrive au bout du fuseau, on fait un tour avec le ruban et un joli noeud pour tenir l'ensemble.

 

lav2.jpg

 

Il est possible de faire un manchon avec le ruban et toutes les fantaisies sont permises. Il existe d'ailleurs un livre expliquant comment faire des personnages avec la lavande. Voici un lien pour vous montrez les références du livre : ici

 

Bon amusement.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #mes p'tites mains ont fait...

Repost 0

Publié le 22 Juin 2011

La famille s'est encore bien moqué de moi... mais voilà... il est enfin installé au jardin et a déjà été baptisé à l'eau de pluie.

 

hotel.jpg

 

Pour le réaliser, j'ai récupéré d'anciens cageots (à clémentines).
Au départ je voulais le peindre à la peinture suédoise mais c'était difficile de gérer de petites quantités. Alors, j'ai opté pour une lasure à la bière avec un pigment rouge indien. Ensuite j'ai saturé le bois avec une finition huilée (huile de lin + essence de térébenthine + pigments) pour qu'il résiste mieux aux intempéries. Le tout est maintenu au sol par 2 tuteurs métalliques plantés à travers les trous du cageot inférieur et fixé également par un fil de fer au cageot supérieur. Les cageots tiennent ensemble grâce à un silicone (fix all).

Ameublement : mousse du jardin, écorces, bouts de bois, morceaux de grande berce (qu'est-ce que ça brûle au contact de la peau !), feuilles mortes et pommes de pin ; mais je continuerais certainement à le garnir.

Budget : 2 chopes ! J'avais tout le reste à la maison ou au jardin. :0)


Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #mes p'tites mains ont fait...

Repost 0

Publié le 20 Juin 2011

Début de floraison sur deux anciennes hampes du Phal. equestris f. aurea

 

equestris-aur.jpg

 

et nouvelle hampe (3 hampes en fleurs pour l'instant) du Phal equestris var. Samar

 

samar-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost 0

Publié le 19 Juin 2011

 cassis                                                    

 

 

 

 

C'est le temps des premières récoltes au jardin.

Cette année les 3 plants de cassis croûlent sous les grappes de fruits. J'en profite pour faire du sirop et de la crème de cassis, ainsi que des essais de différentes recettes de pâtes de fruits.    

 

 

 

 

 

 

Pour faire une excellente crème de cassis


Mettez à macérer pendant une petite semaine 700 g de cassis égréné (on peut le faire également avec des groseilles rouges ou blanches et des mûres) dans un litre de bon vin rouge (à la maison j'utilise un côte du Rhône). On peut y mettre aussi quelques feuilles de framboisiers.

Filtrez le jus à travers un linge fin.

Ajoutez 600 g de sucre et laisser reposer quelques heures au frais.

Faites ensuite cuire à ébullition pendant 5 minutes en écumant si nécessaire.

Laissez refroidir et embouteillez en ajoutant un petit verre d'eau-de-vie (5 cl) par bouteille.

Fermez et laissez vieillir... jusqu'à Noël.  

cassis1

Quant au sirop, j'ai opté pour cette recette très simple :


Mettez à bouillir 1/2 litre d'eau avec 500 g de sucre pendant une dizaine de minutes pour avoir une consistance de sirop.

Ajoutez 600 g de cassis ; laissez bouillir 5 minutes à feu très doux.

Mettez un couvercle et laissez infuser une dizaine de minutes.

Filtrez en pressant bien les fruits.

Mettez en bouteille à chaud et fermez soigneusement.

Refroidissez rapidement en passant les bouteilles une petite heure au congélateur.

Ce sirop doit être conservé au frais.

On peut ajouter quelques feuilles dans l'infusion ou mettre un trait de citron en fin de cuisson.


                                                                                               

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #plaisirs gourmands

Repost 0

Publié le 19 Juin 2011

Papillon très répandu dans nos régions. On le trouve dans les prairies fleuries de mai à septembre.

 

myrtil.jpg

 

Ce papillon a un dimorphisme sexuel. Le dessus de l'aile antérieure du mâle est uniformément marron clair avec un ocelle noir centré de blanc à l'apex. La femelle présente une plage fauve orangée plus ou moins étendue autour de cet ocelle.

 

Voici un mâle : mâle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

myrtil2.jpg   myrtil1.jpg

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #le petit monde du jardin

Repost 0

Publié le 19 Juin 2011

phal-sumatrana.jpg

 

Epiphyte des forêts de basse altitude (jusque 700 m), les floraisons sont légèrement parfumées.

Il se cultive en serre tempérée à chaude.

 

phal sumatrana1

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost 0