Publié le 28 Juin 2013

Et oui, je me suis retrouvée sans ordi, sans internet et même sans courant tout un moment. La foudre est tombée sur la maison il y a une dizaine de jours. Nous avons eu quelques dégâts, mais on relativise car on a échappé à l'incendie et quand on voit une de nos prises anti-foudre complètement explosée et brûlée, on se dit qu'on a vraiment eu de la chance. Enfin, c'est assez surprenant comme expérience. On a cru que la maison explosait (je me suis d'ailleurs offert une otite avec ça). J'ai des objets qui sont même tombés des étagères. Les ordinateurs ont été abîmé, le modem bousillé, le frigo s'arrête sans arrêt depuis et je dois encore le changer. Tout le contenu de mon gros congélateur est avarié suite aux coupures de courant, des ampoules ont pété... bref j'ai encore de quoi m'occuper aussi avec l'assurance.

Cet orage là est arrivé si brusquement, que personne n'a eu le temps de débrancher ses appareils et il y a eu beaucoup de dégâts dans ma commune. Faut dire qu'on a compté 1000 impacts de foudre ce jour-là. Deux jours après, ça a recommencé : 6000 impacts de foudre ! J'ai une amie qui a toutes ses prises électriques sorties des murs et un pan de mur de sa grange fissuré, d'autres ont leur cheminée explosée et on ne compte plus les ordinateurs, TV et décodeurs grillés.

Depuis il fait toujours aussi moche : pluie, vent, fraîcheur... les maximas avoisinent les 12-13°c et la nuit on se retrouve avec 6-7°c... Début d'été bien pourri. J'attends encore l'éclosion des roses... J'espère que juillet nous apportera un peu de soleil.

Bizz à tous.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Repost 0

Publié le 18 Juin 2013

Succulente annuelle appelée souvent "ficoïde".

Dorotheanthus bellidiformis

Originaire d'Afrique du Sud, il peut se cultiver en pot ou comme couvre-sol dans une rocaille.

Dorotheanthus bellidiformisDorotheanthus bellidiformis

La floraison a lieu tout au long de l'été.

La plante mesure 15-20 cm de haut et s'étale rapidement.

On la cultive en plein soleil dans un sol bien drainé, pauvre et même sablonneux.

Dorotheanthus bellidiformis

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost 0

Publié le 17 Juin 2013

Bien fidèle, il m'a offert une nouvelle floraison.

Dommage qu'elle soit à chaque fois si brève (3-4 jours).

Hoya finlaysonii
Hoya finlaysonii
Hoya finlaysonii

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #hoyas

Repost 0

Publié le 16 Juin 2013

Ancolies

Rayon de soleil au jardin
Rayon de soleil au jardin

Consoude

Rayon de soleil au jardin

La haie dans le haut du jardin avec une viorne et en rouge un Cotinus.

Rayon de soleil au jardin
Rayon de soleil au jardin

La première pivoine à fleurir.

Rayon de soleil au jardin

L'iris 'Nibelungen'

Rayon de soleil au jardin

Un petit phlox

Rayon de soleil au jardin

Le romarin que je vois fleurir pour la première fois.

Rayon de soleil au jardin

Le genêt

Rayon de soleil au jardin

L'étang

Rayon de soleil au jardin

Un géranium

Rayon de soleil au jardin

Le tamaris

Rayon de soleil au jardin

Géranium sanguin

Rayon de soleil au jardin

Thalictrum

Rayon de soleil au jardin

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost 0

Publié le 15 Juin 2013

Lindley 1837

Maxillaria tenuifolia

Plante épiphyte des forêts pluvieuses de basse altitude (50 à 1200 m) que l'on trouve du Mexique jusqu’au Nicararagua.
Il pend ou grimpe le long des troncs d’arbres.
Les pseudobulbes , ovoïdes, de 2-3 à 5 cm de long sont espacés d’environ 4 cm le long d’un rhizome ascendant. Ils portent une simple feuille pouvant mesurer 50 cm de long sur 1 cm de large.
Les inflorescences partent du rhizome près de la base des pseudobulbes.
Les fleurs mesurent 4-5 cm.

La floraison a lieu en début d’été (avril à juin, voire juillet). Elle est parfumée (noix de coco).

Maxillaria tenuifolia

Conditions générales de culture :

  • Culture en serre tempérée à chaude.
  • Culture en pot possible mais vu le port pendant de la plante il est préférable de le cultiver monté avec un peu de sphaigne.
  • Luminosité moyenne.
  • Forte hygrométrie.
  • Arrosages réguliers pendant la périodes végétative pour maintenir le substrat humide. Espacer les arrosages en hiver pendant la période de semi-repos (ne pas laisser les pseudobulbes se flétrir).

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost 0