Publié le 31 Août 2015

A Saint-Valéry-sur-Somme

A Saint-Valéry-sur-Somme

Famille : malvaceae

Althaea officinalis - guimauve officinale - mauve blanche

Originaire d'Europe, d'Asie tempérée et d'Afrique du Nord.

Elle apprécie les lieux incultes et humides, mêmes saumâtres, marécages, bord de rivières, fossés...

Vivace aux hautes tiges duveteuses atteignant 1 à 2 m de haut.
Son feuillage est entièrement velouté, d'un gris-vert blanchâtre, avec de belles feuilles palmées, lobées, opposées.
La floraison a lieu de juin à septembre.
Ses grandes fleurs roses ont 5 pétales blanc-rosé, bilobés au coeur violet-pourpre et sont groupées au sommet des tiges.

La plante est cultivée comme plante ornementale et comme plante médicinale pour ses propriétés émollientes car toutes ses parties contiennent une quantité importante de mucilage.

Althaea officinalis - guimauve officinale - mauve blanche

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs, #flore du littoral

Repost 0

Publié le 30 Août 2015

Artemisia maritima - armoise maritime

Famille : asteraceae

Originaire des îles Britanniques mais largement distribuées dans les régions côtières d'Europe et jusque dans l'hémisphère nord asiatique.

En France on la trouve en bordure des marais salants ou des prés salés de la Manche et de l'Atlantique ainsi que dans le Var.

C'est une espèce protégée dans certaines régions.

Artemisia maritima - armoise maritime

La plante mesure 40 à 50 cm.

Elle est odorante.

Toute la plante est veloutée, recouverte de poils blancs cotonneux.

Les feuilles sont bipennées avec d'étroits segments linéaires.

Artemisia maritima - armoise maritime
Artemisia maritima - armoise maritime

La floraison a lieu d'août à septembre sous forme de pets capitules constitués de 3 à 6 fleurs tubulaires, jaunes ou brunes.

Plante médicinale

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #flore du littoral

Repost 0

Publié le 29 Août 2015

Reseda lutea

Je vous l'avais déjà présenté ici : http://minique.over-blog.org/2014/06/reseda-lutea.html

J'en ai trouvé une jolie station sur la falaise de Mers-les-Bains.

Reseda lutea
Reseda lutea

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs, #flore du littoral

Repost 0

Publié le 28 Août 2015

Mers-les-Bains
Mers-les-Bains
Mers-les-BainsMers-les-Bains

A deux pas de la baie de Somme, voici la jolie petite station balnéaire de Mers-les-Bains.
Elle se trouve juste à la limite entre la Picardie et la Normandie et nous offre une plage de galets (et de sable à marée basse) qui s'étend sur environ 1 km. Cette plage est délimitée de part et d'autre par de hautes falaises.
Les falaises de Mers-les-bains figurent parmi les plus hautes falaises de craies vives d'Europe.
Leur hauteur avoisine les 100 m.

Falaise côté nord

Mers-les-Bains
Mers-les-Bains

Falaise côté du Tréport

Mers-les-Bains

On peut apercevoir le phare du Tréport au bout de la jetée. Il marque l'entrée du port et l'estuaire de la Bresle.

Mers-les-Bains
Mers-les-Bains
Mers-les-Bains

Quand on gravit la falaise de Mers-les-Bains, on passe d'abord devant l'église Saint-Martin construite en briques et en silex.

Mers-les-Bains

Puis on découvre la Manche.

Mers-les-Bains

Le haut de la falaise est une belle pelouse calcaire.

Mers-les-Bains
Mers-les-Bains
Mers-les-BainsMers-les-Bains

Autrefois, Mers-les-Bains était un petit village de pêcheurs. Mais dès 1860, avec l'explosion de la mode des bains de mers et grâce à la ligne de chemin de fer Paris - Le Tréport, Mers-les-Bains prend un nouvel essor. On construit de nouvelles maisons en front de mer,dans les rues adjacentes et au centre-ville.

Reste encore, témoin de ce passé, ces hautes villas du front de mer ainsi que d'autres maisons bourgeoises en centre-ville.

Mers-les-Bains
Mers-les-BainsMers-les-Bains
Mers-les-Bains
Mers-les-bains au coucher du soleil

Mers-les-bains au coucher du soleil

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #cartes postales

Repost 0

Publié le 27 Août 2015

Pulicaria dysenterica

Famille : asteraceae

Plante vivace originaire d'Europe et d'Asie occidentale, commune des prairies humides ou marécageuses, fossés... Elle peut même occuper les terrains salés.

Le nom de Pulicaria lui vient du fait qu'on lui reconnait le pouvoir d'éloigner les puces. On l'utilisait autrefois comme encens pour chasser les insectes et pour traiter la dysenterie et les affections oculaires.

Pulicaria dysenterica

La plante mesure entre 30 et 60 cm de haut.

Elle possède une tige dressée, ramifiée.

Les feuilles sont alternes, pubescentes, légèrement gaufrées, avec une base embrassante formant des oreillettes rondes.

La floraison a lieu de juillet à septembre.
Les fleurs sont groupées en capitules* de couleur jaune.

*ce qui paraît être comme une fleur unique est en réalité un ensemble de fleurs élémentaires regroupées sur un plateau. Les fleurs centrales sont tubulées, les fleurs périphériques sont ligulées.

Pulicaria dysenterica

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs, #flore du littoral

Repost 0

Publié le 25 Août 2015

Capitale de la Somme et de la Picardie, Amiens est la ville où s'est installé Jules Vernes.
On la surnomme parfois "petite Venise du Nord"car elle est parcourue de petits canaux et arrosée par la Somme et son affluent l'Avre.

Nous nous y sommes promené en longeant la Somme depuis les hortillonnages pour aller découvrir la cathédrale, joyau d'art gothique.

Voici au loin l'église Saint-Leu

Amiens, quel charme !

Les bistrots le long de la Somme

Amiens, quel charme !
Amiens, quel charme !

Nous arrivons près de la cathédrale.

Amiens, quel charme !
Amiens, quel charme !

Somme - Place du Don et cathédrale

Pour accéder à la cathédrale nous passons par une petite ruelle. Les maisons sont pittoresques mais devraient être restaurées et entretenues.

Amiens, quel charme !

Près de la cathédrale se trouve l'ancien palais de l'évêché.

Amiens, quel charme !

Nous arrivons sur la Place Notre-Dame et apercevons devant nous la maison du pèlerin.

Amiens, quel charme !

Enfin nous pouvons découvrir la cathédrale Notre-Dame.

Amiens, quel charme !

Je vous la présenterai un peu plus prochainement.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #cartes postales

Repost 0

Publié le 24 Août 2015

Famille : brassicaceae

Originaire du littoral, de la Baltique, de la Manche et de l'Atlantique, sur galets, graviers, sable et falaises où il forme souvent des touffes importantes.

Devenu assez rare et ayant disparu dans une partie de son aire naturelle, c'est une espèce protégée dans plusieurs départements français.

Il mesure de 30 à 80 cm.

Ses feuilles sont d'un vert glauque, charnues, ondulées.

La floraison a lieu d'avril à juin. Les fleurs sont blanches, en grappes serrées avec 4 sépales, 4 pétales séparés et 6 étamines.

Toutes les parties de la plante sont comestibles.

Si on désire l'adopter au jardin :
exposition : soleil
sol : léger, bien drainé (il ne supporte pas l'eau stagnante), neutre à basique
rusticité : - 20°c

Crambe maritima - chou marin - crambe maritime

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #flore du littoral

Repost 0

Publié le 24 Août 2015

Toujours au fil de l'eau...

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Foulques

Foulques

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)

Petite pause gourmande au coeur des hortillonnages. Voici la vue de la terrasse du restaurant.

Hortillonnages d'Amiens (fin)

Après le repas nous nous sommes dirigés vers l'île aux fagots pour découvrir quelques oeuvres d'artistes. On y accède par le chemin de halage. Un petit pont nous y amène ensuite.

Hortillonnages d'Amiens (fin)

L'île aux fagots est le site d'une ancienne piscine inaugurée en 1840.
Ce bassin à ciel ouvert fut pendant plus d'un siècle le bassin le plus fréquenté d'Amiens.
Il était alimenté en eau par la Somme et entouré de cabines en bois.

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)

Le nom de l'île lui vient d'une ancienne pratique : autrefois, les maraîchers y entreposaient des fagots. Ceux-ci leur servaient à recouvrir fruits et légumes, afin de les garder au frais lors du transport jusqu'au marché.

Si nous sommes allés là-bas c'est que, depuis 6 ans, les hortillonnages se muent l'été en musée à ciel ouvert avec le festival Art, villes et paysage. Des artistes plasticiens et paysagistes y exposent leurs oeuvres.

Remnant

Voici l'oeuvre de deux paysagistes anglais (Andrew Fisher Tomlin et Dan Browyer).
Ce jardin constitue un hommage au passé textile d'Amiens. Il reconstitue les vestiges d'un tissu de l'époque avec ses motifs géométriques et ses coloris jaunes et bleus.

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)

Les traverses en bois évoquent la trame du métier à tisser.

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)
Stipa gigantea

Stipa gigantea

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Crocosmia 'George Davidson'
Crocosmia 'George Davidson'

Water has many voices

Vient ensuite l'oeuvre de la plasticienne et paysagiste Sheena Seeks.
L'oeuvre se veut une évocation des jardins japonais, jardins à promenade et jardins de thé.

Hortillonnages d'Amiens (fin)

La forme ronde du bassin évoque la planète et le bateau orange, la terre nourricière.

Hortillonnages d'Amiens (fin)

La cabane à thé

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)

Entailles

Créé par Wilson Trouvé.
Telles des entailles, une trentaine de miroirs coupent le paysage et, tel un photo-montage, proposent au promeneur des ajouts de nature, prélevés au hasard des reflets.

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)

The Bench Remains

Deux bancs se cachent dans les sous-bois.
Le premier, fonctionnel enlace les arbres.
Le deuxième se déploie en arc de cercle.
Ils ont été créés par Annemarie O'Sullivan (designer) et Annie Slack (ferronnière)

Hortillonnages d'Amiens (fin)

Souche

Par Yushin U Chang
Branches entremêlées en résine

Hortillonnages d'Amiens (fin)

Small is beautiful - Une houblonnière jardinée

Par l'Atelier de Gründberg : Yvan Cappelaere, Mylène Andreotti, David Belamy
L'objectif : créer une bière pour le festival Art, villes et paysage à base de houblon des marais (Humulus lupulus)

Hortillonnages d'Amiens (fin)
Hortillonnages d'Amiens (fin)

C'est ici que notre visite s'achève. Il y avait encore bien des choses à voir comme les anciens ports à fumier, la ferme des hortillonnages, la ballade le long du chemin de halage, la découverte des autres oeuvres du festival... mais le temps n'était vraiment pas de la partie.
On espère juste pouvoir y retourner un jour... sous le soleil.

Hortillonnages d'Amiens (fin)

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #cartes postales

Repost 0

Publié le 23 Août 2015

Ambiances aux hortillonnages
Ambiances aux hortillonnages
Ecureuil au centre de l'image

Ecureuil au centre de l'image

Ambiances aux hortillonnages
Ambiances aux hortillonnages
Ambiances aux hortillonnages

On aperçoit la cathédrale d'Amiens depuis les hortillonnages. L'histoire raconte même qu'elle a été construite sur un champ d'artichauts cédé par un couple d'hortillons.

Ambiances aux hortillonnages
Héron

Héron

Ambiances aux hortillonnages
Nuphar lutea

Nuphar lutea

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #cartes postales

Repost 0

Publié le 22 Août 2015

On visite les hortillonnages en barques "à cornet".

Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)

Ces barques à fond plat ont leurs extrémités relevées permettant d'accoster sans détériorer les berges. Aujourd'hui elles fonctionnent à l'électricité.

Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)
Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)

Les berges sont fragiles et nécessitent un entretien constant : le tunage

Un service de réfection des berges est mis à disposition des propriétaires. Ceux-ci ne paient que les matériaux utilisés à l'entretien des berges et le service réalise les travaux. Environ 2 km de berges sont ainsi entretenus chaque année.
Les matériaux naturels sont privilégiés pour des raisons écologiques et esthétiques : piquets en acacia, planches de chêne... là où le débit est lent ; tressage et clayonnage en saule ou mise en place de fascines (fagots de branches de saule vivant fixés par des pieux) là où le débit est plus rapide et les passages de barques fréquents.

Le faucardage (coupe des herbes en bordure) est pratiqué 2 fois par an.

Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)
Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)
Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)

Pic

Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)
Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)
Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)
Hortillonnages d'Amiens (2ème partie)

L'Impatiens de l'Himalaya est présente le long des berges mais semble bien contrôlée. Comme autre envahissante il y avait également de la renouée du Japon par endroits.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #cartes postales

Repost 0