Laelia purpurata var. werkhauseri

Publié le 7 Mai 2010

Le Laelia purpurata est la fleur nationale du Brésil.

C’est une espèce épiphyte vivant à la canopée des arbres, dans les collines rocheuses et les zones marécageuses des régions côtières (à moins de 180m d’altitude).

Avant sa collecte excessive et la destruction de son habitat, on le trouvait partout y compris sur les plages de sable. Aujourd’hui on ne le voit plus que sur les arbres dans des zones difficiles d’accès.

Il existe plus de 100 variétés de Laelia purpurata.

Le Laelia purpurata var. werkhauseri a une fleur blanche avec un labelle bleu lavande.
Voici ce que j’ai trouvé sur son histoire :

 

  

Il fut découvert en 1904 par Karl Werkhauser dans l'Etat du Rio Grande do Sul au Brésil.
Celui-ci trouva 2 plantes. La première n’était pas belle mais la seconde était si jolie qu'il l’appela 'Superba’. A cette époque, personne n'avait jamais vu aucun purpurata avec cette couleur violet-plomb.
Une merveille !
Werkhauser garda les plantes pour lui-même et pour sa famille. Seuls quelques-uns de ses plus proches amis ont eu la chance de pouvoir contempler les fleurs. Collectionneurs et amateurs d'orchidées ne connaissaient que par ouï-dire  cette orchidée.
Karl Werkhauser mourut en 1914. La première plante alla à son fils  et l'autre, la 'Superba', à sa fille.
Les  Werkhauser continuèrent à conserver les plantes pour eux-mêmes.
Beaucoup voulait voir la ‘Superba' et l'o
n commença à dire de plus en plus : "Avez-vous vu le joyau de la sorcière ? "
Mais ce n'est qu’en 1954 (un demi-siècle après sa découverte !) que la fille de Werkhauser
accepta de recevoir un groupe de collectionneurs d'orchidées et le clone 'Superba' fut finalement négocié.
Les négociations débutèrent  à midi et se terminèrent à minuit. Un accord de vente fut trouvé : les cinq pseudobulbes de sa plante (seulement cinq pseudobulbes en 50 ans ? !) en échange d'une énorme somme d'argent (en liquide) non révélée.
Heureusement, l'un des négociateurs était le président d'une banque dans le Rio Grande do Sul. Il a pu ainsi obtenir en pleine nuit la somme convenue. Quelques minutes plus tard, un télégramme fu
t transmis de Rio Grande (où vivait la fille de Karl Werkhauser) à São Paulo en disant: "Le bijou de la sorcière est à nous!"

Ma plante débute sa première floraison. Je l'ai acquise chez Lecoufle en 2008.

Voici l'ouverture de la première fleur.

laelia

La suite certainement ce week-end.


Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zora 08/05/2010 07:40



un vrai bijou de sorciere ...j aime bien tes" fiches de culture "..merci pour le partage


bon wenk end


zohra



minique 08/05/2010 09:04



Bon week-end à toi aussi



Elie 08/05/2010 07:24



Celui est vraiment spécial, de toute beauté!Merci pour les partages!



minique 08/05/2010 07:45



Il s'est déjà ouvert un peu plus ce matin.


 



Julien 07/05/2010 21:07



Ton récit m'a donné envi d'explorer une nouvelle espèce . C'est pas gentil de me faire ça, parce que je crois
pas qu'il s'agisse d'une espèce miniature et j'avais pris la résolution de me concentrer sur les miniatures


Bonne soirée à toi et merci de m'aider à découvrir de nouveaux horizons.



minique 07/05/2010 21:27



Non c'est loin d'être une miniature. La plante mesure de 60 à 100cm. Les inflorescences font 15 à 20cm et les fleurs entre 15 et 22cm.



Louise 07/05/2010 20:19



splendide ce bleu foncé...il est souvent plus bleu ardoise . Un ce mes préférés...


Bravo pour la culture


bises



minique 07/05/2010 20:32



J'attends la suite de la floraison avec impatience.