Publié le 17 Août 2013

Une vraie petite merveille parfumée.

Phalaenopsis thalebanii x violacea Typ Malaysia

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 16 Août 2013

Voici le premier Streptocarpus jaune.

C'est une création de Dibleys.

Streptocarpus 'Alissa'

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #plantes d'intérieur, #Gesneriaceae

Repost0

Publié le 15 Août 2013

Issu du croisement entre un Phalaenopsis equestris et un Phalaenopsis mariae.

Le mien a malheureusement tout pris de l'equestris. Je cherche le mariae.

Enfin, comme consolation, il est bien florifère.

Phalaenopsis Rose Marie
Phalaenopsis Rose Marie

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 14 Août 2013

Meilotus albus - mélilot blanc

Fabacée bisannuelle originaire d'Eurasie.

C'est une plante adventice que l'on retrouve dans les lieux ouverts : friches, bord des routes... en sol chaud et sec.
Les plantes mesurent de 1 à 3 m.
Les fleurs blanches sont portées sur des grappes étroites et longues. Elles présentent un héliotropisme très marqué.
Les plantes fleurissent de juillet à octobre.

Meilotus albus - mélilot blanc

Les feuilles ont 3 folioles.

Meilotus albus - mélilot blanc

Les fleurs ont une odeur de vanille (due à la présence de coumarine) qui s'accentue en séchant. On en mettait autrefois dans des sachets pour protéger les vêtements des mites.
Ce parfum fait aussi du mélilot une excellente plante mellifère.

Meilotus albus - mélilot blanc

En langage des fleurs, le mélilot est associé à la douceur et à la constance.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 13 Août 2013

Linaria vulgaris - linaire commune

On la retrouve au bord des routes et des chemins ainsi que dans les prés.

La tige est ramifiée, dressée et porte des feuilles étroites, alternes.
Les fleurs sont groupées en grappes denses au sommet de la tige. Elles sont jaune pâle avec une tache plus foncée sur la lèvre inférieure.

Elle fleurit de juin à octobre.

Linaria vulgaris - linaire commune

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 12 Août 2013

Silene flos-cuculi

On l'appelle aussi lychnis fleur de coucou ou oeillet des prés.
Son nom devrait venir de sa période de floraison qui débute au moment où le coucou commence à chanter.

Silene flos-cuculi

C'est une herbacée (de 30 à 90 cm) originaire d'Eurasie.
Elle affectionne les prairies humides et les zones marécageuses.
Sa floraison dure de mai à août.

Silene flos-cuculi

Les feuilles sont lancéolées.
Les fleurs roses sont groupées en crymbes. Les pétales sont caractéristiques : découpés en lanières.

Silene flos-cuculi

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 10 Août 2013

Epipactis helleborine

Près de chez moi passe le Ravel (ancienne voie de chemin de fer transformée en voie verte). Le chemin passe par les bois.

Epipactis helleborine

La ballade est belle et on peut y faire de bien belles découvertes, telle cette orchidée : Epipactis helleborine

Epipactis helleborine
Epipactis helleborine

La belle apprécie l'ombre (on dit qu'elle est sciatophile). On la croise en bordure des sentiers. Elle aime les sols frais et profond, les forêts de feuillus.

On la trouve depuis le niveau de la mer jusqu'à 2000 m d'altitude. Elle est plutôt nitrophile.

Epipactis helleborine
Epipactis helleborine

La plante mesure entre 40 et 120 cm. La tige est robuste et porte des feuilles ovales, lancéolées, à base rétrécie non engainante.

Epipactis helleborine
Epipactis helleborine
Epipactis helleborine

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 7 Août 2013

Voici un Coelogyne enregistré il y un an (19/07/2012) par Gérard Schmidt (L'Amazone).

Il est issu du croisement entre un Coelogyne bufordiense et un Coelogyne velutina.

Coelogyne Béatrice Schmidt

Toutes les fleurs n'ont pas le même labelle. J'espère qu'aux prochaines floraisons, elles auront toutes le labelle de la première fleur ci-dessous car il est vraiment magnifique.

Coelogyne Béatrice Schmidt
Coelogyne Béatrice Schmidt

J'ai aussi la chance d'avoir une deuxième hampe qui se prépare.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 5 Août 2013

Kohleria

Les Kohleria font parties de la famille des gesnériacées ( comme les Streptocarpus, les Saint-Paulia...).

Ce genre comprend une cinquantaine d'espèces.

Les plantes sont originaires des forêts pluvieuses des hauts plateaux d'Amérique centrale et du Sud.

Elles produisent des rhizomes écailleux.

Leurs tiges portent des feuilles dentées ou festonnées avec parfois des marbrures attrayantes.

Les fleurs sont généralement de couleurs vives avec de petits points. Elles sont longuement tubulées ou en clochettes, à 5 lobes.

Toutes les parties de la plante sont pubescentes.

Kohleria

Culture

Les Kohleria demandent une bonne hygrométrie.

On les cultive en serre chaude, généralement entre 16 et 27°c. Un écart de température entre le jour et la nuit de 5°c leur est bénéfique.

Ils apprécient une bonne luminosité avec un peu de soleil direct au matin.

On place le rhizome à environ 1 cm de profondeur, dans un substrat standard bien drainant. Le substrat peut être légèrement acide.

Certains Kohleria ont un port retombant et peuvent être cultivés comme plantes suspendues, d'autres cultivars ont un port dressé.

On peut pincer la plante pour lui garder un port plus compact et buissonnant.

En période de croissance les Kohleria sont très gourmands. On peut donc leur donner une dose d'engrais tous les 15 jours environ.

Les arrosages sont réguliers en laissant sécher le substrat sur 1 cm en période de croissance. Après la floraison on diminue les arrosages.

La plupart des Kohleria (surtout les botaniques) demandent une période de dormance l'hiver. Quand la plante perd ses feuilles, on rabat les tiges jusqu'à la souche.
On peut laisser le rhizome dans un substrat à peine humide ou le retirer de la motte de terre et le mettre dans un sachet ziploc avec un peu de vermiculite humide. On le garde ainsi dans un endroit sombre et frais jusqu'à l'apparition des signes de germination.

A la fin de la période de dormance, il est possible de diviser le rhizome en tronçons de 3 à 5 cm pour le multiplier. Les Kohleria peuvent aussi être multipliés par boutures de tête au printemps. Les boutures sont cultivées à l'étouffée, au chaud avec une lumière vive tamisée.

Ennemis et maladies : pucerons, pourriture du rhizome si les conditions sont trop fraîches.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #plantes d'intérieur, #Gesneriaceae

Repost0

Publié le 1 Août 2013

Kohleria 'Cybele'

Voici un de mes achats du printemps chez Dibleys.

Il s'agit d'un hybride issu du croisement entre un K. longwood et un K. lanata, enregistré par Batcheller en 1989.

Kohleria 'Cybele'
Kohleria 'Cybele'

Dès que j'aurai un peu plus de temps, je ferai une fiche de culture des Kohleria.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #plantes d'intérieur, #Gesneriaceae

Repost0