Publié le 11 Juin 2012

                       (Luer) Luer 1978

 


Miniature originaire de l’Equateur et du Pérou où il pousse dans les forêts humides entre 800 et 1600 m d’altitude.

 


Culture :

Serre tempérée.

Ombre.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 11 Juin 2012

                       Luer 1978

 


Dracula  signifie « petit dragon », allusion aux formes parfois inquiétantes des fleurs.

Le genre compte plus de 120 espèces réparties dans toute l’Amérique centrale, le nord de l’Amérique du sud jusqu’au Pérou.

Les Dracula poussent dans les forêts humides de montagne entre 1500 et 3000 m d’altitude. Ils sont épiphytes ou semi-terrestres.

Leur parfum est souvent désagréable.

 


Conditions générales de culture :

Leur culture nécessite : fraîcheur, humidité avec une bonne ventilation, ombre et arrosages toute l’année.

Serre tempérée à froide.
           jour : 15°c/22°c
           nuit : 8°c/14°c

On les cultive de préférence dans des pots ajourés ou des paniers. Certains se cultivent sur plaque.

Ils apprécient un mélange de sphaigne et de perlite mais un substrat à base de fines écorces peut convenir.

Les rempotages s’effectuent tous les ans (le substrat se dégradant vite vu l’humidité) lors de l’apparition de nouvelles pousses.

Séjour au jardin l’été avec une exposition nord car ils supportent mal la chaleur estivale surtout si l’air est sec.

 

Particularité : leur feuillage est rarement parfait. On voit souvent apparaître des taches noires à l’extrémité des feuilles, puis la chute de ses feuilles. C’est un phénomène normal de vieillissement des feuilles.

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 11 Juin 2012

                      (Lindl.) Van den Berg & Soto Arenas 2007

 

 

nagiel

 

 

Epiphyte originaire du Mexique et de l'Amérique Centrale où elle pousse dans les forêts humides en dessous de 1500 m d'altitude.

 

 

nag-copie-1

 

 

 

Culture : 

Serre tempérée avec une forte hygrométrie.

Ne pas couper les hampes florales tant qu'elles ne sont pas sèches car elles peuvent produire des fleurs pendant plusieurs années. 

 

 

nagiel-copie-1

 

 

nageliella-purpurea 0020

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 11 Juin 2012

Voici un Corymbia rubra, appelé communément lepture rouge.

 

lepture-corymbia.jpg

 

Il s'agit d'une femelle car elle seule porte un corselet et des élytres rouges (le mâle a des élytres jaunes).

 

lepture.jpg

 

Les femelles pondent leurs oeufs dans des troncs d'arbres. Les larves vivent dans les souches ou dans les troncs d'épicéas ou de pins. Elles sont lignicoles.

 

lepture-rouge.jpg

 


Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #le petit monde du jardin

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

                       Schlechter 1913

 

Synonyme : Nageliella.

 

 

Le nom du genre vient de San Domingo, ancien nom de l’île d’Hispaniola (Saint Domingue et Haïti).

Le genre compte 4 espèces originaires du Mexique, du Guatemala, du Salvador et du Honduras et des Caraïbes.

 


Conditions générales de culture :

Culture en petit pot dans un substrat contenant de la sphaigne ou de préférence sur écorce.

Serre tempérée à froide.

Ombre légère.

Arrosages réguliers et abondants pendant la période de croissance.

Ne pas couper les inflorescences après la floraison car elles peuvent refleurir plusieurs fois de suite.

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

                       P. J. Bergius 1767

 

 

Originaire de la province du Cap en Afrique du Sud.

Il pousse entre 100 et 1200 m d’altitude le long des torrents, souvent en plein soleil.

 


Culture :

Voir les  conditions générales de culture du genre.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

                       Peter Jonas Bergius 1767

 


Le nom du genre a probablement été donné en l’honneur de la reine Disa, personnage de la mythologie suédoise.

Originaires d’Afrique du Sud, de Madagascar, de la Réunion et d’Afrique tropicale.
On en dénombre environ160 espèces.

Les plantes sont terrestres, parfois lithophytes. Elles poussent près des cours d’eau, en sol acide, où elles fleurissent en plein soleil, depuis le niveau de la mer jusque 1200 m d’altitude.

 


Conditions générales de culture :

« La tête au chaud, les pieds au frais » ou culture en serre froide.

Les Disa vivent sur un sol acide pauvre en nutriments.

Culture en pot de terre cuite.

Le substrat (fond de graviers type aquarium sous mélange de sphaigne et tourbe ou 2/3 de tourbe blonde – 1/3 de perlite) doit rester humide sans être détrempé.

Arrosages avec une eau très pure, faiblement minéralisée.

Forte luminosité en hiver, mi-ombre l’été au jardin.

Bonne ventilation.

Serre froide : en été, éviter les températures supérieures à 30°c ; l’hiver, maintenir les plantes entre 2 et 12°c la nuit et jusque 20°c la journée.

Hygrométrie entre 50 et 70% (si trop élevée, les plantes risquent les attaques fongiques).

Différents types de culture sont possibles : culture en bac avec un fond d’eau (+/- 1 cm) ; culture avec un flux d’eau permanent ; culture sur lame d’eau.

 

Culture difficile.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

                       (Griff.) Rchb. f. 1862

 


Terrestre trouvée en Malaisie, Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Sumatra, Bornéo et aux Philippines où elle pousse dans les prairies de plaine.

La floraison est parfumée.

 


Culture :

Serre tempérée chaude à chaude.

Luminosité moyenne.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

                       R. Brown 1810

 

Le nom du genre veut dire « deux pieds », allusion aux stipes (faux tronc) des plantes.

Le genre compte plus de 20 espèces réparties depuis le sud-est asiatique jusqu’aux îles Pacifique et en Australie.

Les plantes poussent à des altitudes moyennes.

Elles sont terrestres et parfois épiphytes quand la partie basale de la plante meure.

Plusieurs espèces sont saprophytes.

 


Conditions générales de culture :

Les espèces saprophytes sont impossibles à cultiver.

Les espèces grimpantes requièrent une longue plaque à laquelle elles peuvent se fixer.

Les espèces non-saprophytes se cultivent dans un mélange standard pour terrestres mais sont difficiles à conserver.

Toutes les espèces demandent de l’humidité et une lumière tamisée.

Serre tempérée.

Arrosages réguliers toute l’année. On peut espacer les arrosages si la température baisse.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

                       Rolfe ex Downie 1925

 


diploprora-copie-1

 

 

Epiphyte trouvée de l'Inde au nord de la Thaïlande aux environs de 1650 m d'altitude.
Synonyme : Stauropsis truncata

La fleur fait environ 1,5 cm.

 

 

diploprora truncata 

 

 

 

Culture :

Serre tempérée à tempérée chaude.

Luminosité moyenne.

Floraison en fin d'hiver (février-avril)

 

 

diploprora

 

 

diploprora trun

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #orchidées

Repost0