petite flore des bois et des champs

Publié le 24 Avril 2018

Surnommé bec-de-grue

 

 

Famille : geraniaceae

 

 

Petite plante velue à rosette basale, haute de 5 à 20 cm.
Ses feuilles sont très découpées.
Les fleurs sont roses. Elles présentent 5 pétales ovales écartés. Ceux du haut sont généralement tachés de foncé à la base.
Le fruit est une capsule allongée en bec de grue, longue de 3-4 cm.

 

 

La floraison a lieu dès avril et se poursuit tout l’été.

 

 

La plante est cosmopolite. On peut la croiser dans les champs, aux bords des chemins, dans les décombres , sur les pelouses sèches, etc.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 18 Avril 2018

Surnommé : laîche humble, laîche naine

Famille : Cyperaceae

 

Très petit carex (5 à 15 cm) avec des feuilles filiformes plus longues que la tige (3 à 10 cm).

Celle-ci est surmontée par un épis mâle jaunâtre aux écailles brunes. Les épis femelles, de couleur blanche, sont espacés le long de la tige et cachés partiellement par la gaine des bractées.

La floraison a lieu de mars à mai.

 

 

Ce carex est originaire d’Eurasie. On le trouve sur les pelouses sèches, les éboulis, sur des sols calcaires.

 

 

L’espèce est protégée dans certaines régions.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 31 Mars 2018

 

Plante bulbeuse géophyte de la famille des Asparagaceae mesurant de 10 à 25 cm.

 

 

Petite fleur d’un bleu tendre (parfois blanche) des sous-bois frais sur sols schisto-calcaires.
La floraison a lieu en même temps que la jonquille et ne dure que quelques jours (mars-avril).

 

 

L’espèce est protégée en Wallonie.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 4 Juillet 2017

›
  • Le nom de l’espèce vient du latin « palustris » (qui vit dans les marais), allusion aux milieux humides dans lesquels il prospère.
     
  • ›Surnommé Epipactis des marais
›
  • Habitat en ESEM :
    bois, marais alcalins, prairies humides, clairières en forêts humides

 

  • ›Plante : 20 à 60 cm
  • ›Tige : pubescente, purpurine au niveau de l’inflorescence
  • ›Feuilles : à nervures fortement marquées, étroitement lancéolées, aux bords dépourvus de denticulation
  • ›Inflorescence : de 5 à 20 fleurs assez grandes
  • ›Labelle : articulé, épichile blanc muni de 2 gibbosités jaune à la base, hypochile blanc à bords relevés largement ouvert, strié de rouge violacé

 

  • ›Floraison : juin-juillet
     
  • Statut régional :
    - régression généralisée en Belgique
    - avenir de l’espèce dans l’ESEM n’est pas assuré

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 2 Juillet 2017

 

Famille : asteraceae

Plante vivace à souche rhizomateuse, originaire d’Asie centrale qui s’est naturalisée depuis longtemps en Europe où elle pousse sur les bords des fossés et des prés humides ou à la lisière des bois.

 

Les fleurs sont groupées en corymbes de capitules jaune d’environ 6 cm de diamètre avec deux types de fleurons : des fleurons tubulés au centre et des fleurons ligulés au centre.
La floraison a lieu en été.

Les tiges sont cannelées, ramifiées et duveteuses. Elles peuvent atteindre 2 m de hauteur.

Les feuilles peuvent être très grandes (jusqu’à 80 cm avec le pétiole), finement dentées, alternes. Elles sont vertes sur le dessus, blanc-grisâtre et duveteuses sur le dessous. Les inférieures sont pétiolées, les supérieures engainantes.

Les fruits sont des akènes.

Plante mellifère

 

 

Ethnobotanique :

Plante comestible : Sa consommation doit être modérée. La racine peut être utilisée fraîche ou sèche. Même si la racine fraîche a une odeur désagréable, la racine grattée et séchée dégage un parfum de violette. Son goût d’amertume lui vaut d’être utilisée dans la réalisation du vermouth.

Plante médicinale : C’est la racine qui est utilisée en tisane (ou en inhalation) pour son action expectorante, comme digestif, comme diurétique, tonique cardiaque, etc. Elle est aussi employée pour faire des bains-de-bouche (pout traiter les aphtes par exemple). On lui reconnait des actions antifongiques et antiscorbutiques. En cataplasmes, elle soigne des maladies de la peau.

 

Inula helenium - grande aunée, aunée officinale

L’adopter au jardin :

La plante est bien rustique. Elle apprécie le soleil ou la mi-ombre, un sol ordinaire plutôt frais avec une terre de préférence calcaire ou marneuse.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 3 Juin 2017

Croisé avant-hier près du Fondry des Chiens. Malheureusement je n’ai vu qu’un seul plant.

Ophrys fuciflora

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 31 Mai 2017

La camomille s’éclate dans mon coin :

 

Matricaria reticuta

 

Prairie fleurie
Prairie fleurie

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 17 Mai 2017

Hyacinthoides non-scripta - jacinthe des bois ou jacinthe sauvage

Famille : liliaceae

Hyacinthoides non-scripta - jacinthe des bois ou jacinthe sauvage

Vivace bulbeuse de 20 à 40 cm de haut qui pousse à l’ombre des forêts de feuillus et dans les prairies de l’Ouest de l’Europe.

 

Le bulbe de la taille d’une noisette a des racines contractiles qui lui permettent de s’enfoncer dans les sols plus humides.

Les feuilles basales sont linéaires et lancéolées. Elles sont dressées puis recourbées. Elles disparaissent dès juin.

Les fleurs sont rassemblées sur un racème unilatéral semi-pendant. Elles sont légèrement parfumées. Les tépales sont bleus, occasionnellement blancs, recourbés vers l’extérieur à leur extrémité, ce qui leur donne un aspect de clochette. Chaque fleur a 2 bractées.

Hyacinthoides non-scripta - jacinthe des bois ou jacinthe sauvage

Elle forme de grands tapis bleus dans les sous-bois lors de sa floraison en avril-mai.

Hyacinthoides non-scripta - jacinthe des bois ou jacinthe sauvage

Elle préfère la mi-ombre, des sols légèrement acides et profonds.

 

Dans les sous-bois de ma commune on la trouve avec la stellaire holostée :

Hyacinthoides non-scripta - jacinthe des bois ou jacinthe sauvage

ou l’orchis mâle :

Hyacinthoides non-scripta - jacinthe des bois ou jacinthe sauvage

L’espèce est protégée dans certaines régions de France (Corrèze, Gironde, Dordogne et Lot et Garonne) et en Belgique. Sa protection se justifie en Belgique par les récoltes abusives dont elle est l’objet.

Attention : toutes les parties de la plante sont toxiques.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 16 Mai 2017

Cardamine amara - cardamine amère

Famille : brassicaceae

 

Vivace à tige dressée de 20 à 40 cm de haut rencontrée dans les lieux humides : sources, ruisseaux, marais, fossés,etc. dont elle est un bon indicateur de la qualité des eaux.

 

Ses feuilles sont alternes, pennées, de couleur vert vif.

La floraison a lieu en mai-juin.
Les fleurs ont 4 pétales blancs dépassant de beaucoup le calice. Le calice comprend 4 sépales. Le pistil est formé par 2 carpelles soudés. Les 6 étamines présentent des anthères violettes.

Le fruit est une silique de 2 à 2 cm de long.

Cardamine amara - cardamine amère

L’espèce est généralement autogame (s’autoféconde). Elle se reproduit souvent par détachement d’un segment du rhizome qui va s’implanter plus loin, emporté par le cours d’eau.

Cardamine amara - cardamine amère
Cardamine amara - cardamine amère

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0

Publié le 24 Février 2017

Famille : caryophyllaceae

Plante vivace de 30 à 50 (70) cm de hauteur, à port dressé (ce qui la différencie du Myosoton aquaticum qui est toujours prostré), des forêts de feuillus et coupes forestières sur des sols frais à humides, les berges des ruisseaux et des rivières.

Les feuilles sont opposées, ovales acuminées. Les inférieures ont un long pédoncule, les supérieures n’en ont pas.

La floraison a lieu de mai à juillet. Les fleurs présentent 5 pétales profondément fendus (ce qi donne l’impression d’avoir 10 pétales) et 5 sépales 2 fois plus courts. Le pistil est constitué de 3 carpelles soudés.

Le fruit est une capsule grise à 6 valves.

L’espèce est menacée à certains endroits.

Photos Virelles - mai 2015

Photos Virelles - mai 2015

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost0