Vincetoxicum hirundinaria

Publié le 7 Juin 2016

Vincetoxicum hirundinaria

Surnommé : dompte-venin officinal car il était autrefois préconisé, bien à tord, comme contrepoison en cataplasme sur les morsures de serpent.

Famille : apocynaceae

Vincetoxicum hirundinaria

Plante herbacée, qui peut atteindre 1 mètre de haut, à tige non ramifiée.
Les feuilles sont opposées, à courts pétioles, larges et lancéolées, légèrement duveteuses sur les nervures du dessus.
L’inflorescence apparait à l’aisselle des feuilles supérieures. Elle est composée de plusieurs petits groupes de fleurs étoilées, plus ou moins blanches ou jaune verdâtre, entourés de petites bractées lancéolées. La corolle est en forme d’entonnoir et profondément découpée en 5 lames. La floraison a lieu de mai à août.
Les fruits sont des capsules pointues qui s’ouvrent à maturité en 2 valves et laissent échapper des graines noires surmontées d’une aigrette.

Les fleurs ont une odeur désagréable. Elles sont principalement fréquentées par les mouches. Le pollen est transféré en bloc quand un insecte tombe dans le piège à cet effet.

Vincetoxicum hirundinaria

On le trouve sur les pelouses sèches, les forêts claires et les broussailles, généralement sur sols calcaires, en Europe (à l’exception du Nord), en Asie et en Afrique du Nord, jusque 1800 m d’altitude.

Attention : l’intégralité de la plante est toxique mais c’est surtout les parties souterraines de celle-ci qui contiennent de la vincetoxine, un poison qui tue à fortes doses par paralysie des voies respiratoires.

Rédigé par minique

Publié dans #petite flore des bois et des champs

Repost 0
Commenter cet article