jardin

Publié le 27 Juillet 2021

Famille : caryophyllaceae

Petite vivace de 10 à 20 cm de haut qui fleurit de juin à août. Elle est endémique des Alpes du Sud italiennes entre le lac de Côme et le lac de Garde où elle forme des rosettes dans l'humus sur des éboulis calcaires entre 1400 et 2450 mètres d'altitude. Ses fleurs sont relativement grandes et rappellent un peu celles des dianthus.

Son nom lui a été donné en l'honneur de Maria Elisabeth de Savoyen-Carnigan (1800-1856) épouse du vice-roi de Lombardie-Vénétie à l'époque de sa découverte (1832).

 

 

Elle convient comme plante de rocaille ou de bordure. Elle peut aussi être cultivée en pot. Elle demande le soleil ou la mi-ombre, est rustique (zone 6 à zone 9) mais n'apprécie pas trop l'humidité hivernale. Elle est résistante au vent et à la sécheresse.

Le semis s'effectue dès la mi-janvier à température ambiante puis en le transférant en milieu froid après 2 semaines. Il est possible de faire un semis sur place en août-septembre pour obtenir une floraison l'année suivante.
 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 4 Juillet 2021

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai montré les fleurs du jardin. En voici, enfin, quelques unes :

Geranium Gravetye

Cosmos Late Sensation Yellow perdus dans un fouillis.

Rosier Ballerina

Bourrache

Ornithogalum magnum et Achillea millefolium 'Pink Grapefruit' (qui s'est hybridée avec l'achillée millefeuille de la pature).

Planté au printemps (à racines nues), le rosier Irène Watts.

Derrière lui la scabieuse du Caucase (Scabiosa Caucasia 'Alba').

 

Lonicera heckrottii

Polygonaum polymorphum 'Johanniswolke'

Galega x hartlandii 'Lady Wilson' à côté d'un rosier Schubert planté lui aussi cette année.

De plus près :

 

Et le rosier :

 

Deutzia scabra

Dianthus carthusianum

Verbascum chaixii 'Album'

Thalictrum 'Elin'

Philadelphus (seringat) Innocence

Rosier Mila

Thymus praecox 'Albiflorus'

Salvia 'Nachtvlinder'

Rosier American Pillar

Epinard

 

Bonne fin de week-end à tous.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 17 Juin 2021

Enregistré par Lens en 2018. Il était le rosier préféré de leur employée Caroline (1971-2018) à qui il fut dédié en l'honneur de son amour des roses.

 

C'est un rosier arbuste au port compact qui mesure de 120 à 150cm de haut. Les bouquets comportent de 6 à 20 fleurs. Celles-ci sont en coupes doubles et s'ouvrent à la fin de la floraison pour montrer leurs étamines. De rose dragée à leur ouverture, elles s'éclaircissent avec l'avancement de leur floraison. Elles offrent un parfum de roses anciennes et de myrrhe. Le feuillage est vert foncé légèrement luisant.

Ce rosier est très remontant de juin à décembre.

Rosier Caroline's heartRosier Caroline's heart

Il a déjà gagné plusieurs prix :

Barcelone 2018 : 1er prix de la catégorie roses paysagères
Barcelone 2018 : prix de l'Ecole Horticole Castell de San Foix
Baden-Baden 2019 : médaille d'argent dans la catégorie rosiers arbustes
Varsovie 2020 (essais de roses) : médaille de bronze

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 12 Avril 2020

"Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles."

Christian Bobin

C'est le printemps au jardin

 

C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin

 

C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin

 

C'est le printemps au jardin

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 25 Avril 2019

Premières fleurs de pivoine

 

Lunaire (monnaie du pape)

 

Prunus 'Amanogawa'

 

Lamium galeobdolon

 

Malus 'Profusion'

 

Exochorda 'The Bride'

 

 

 

Prunus padus

 

Pommier

 

Phlox subulata

 

Akebia quinata

 

Exochorda serratifolia 'Snow White'

 

Laurier cerise

 

Iberis sempervirens

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 30 Octobre 2018

Plus de 10 cm de neige au jardin !

Haie devant la maison

Feuillage rouge d'une spirée

 

Bon, je crois que je peux dire adieu aux fleurs du Kalimeris

 

Fusain

Quand le chêne rencontre le bouleau

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 25 Août 2018

 

Famille : caprifoliaceae

Voici une vivace qui évoque un peu les Verbena bonariensis. Elle est originaire de l’Est asiatique, de Sibérie et du Japon. C’est une ombellifère d’ombre fraîche aux petites fleurs à cinq pétales jaune pâle à or. Elle mesure 120 cm de haut.
Son feuillage découpé à la base est semblable à celui de la scabieuse.

 

 

On l’utilise pour égayer le fond des massifs ou les scènes naturelles au jardin. Elle met en valeur les bleus et les pourpres.

Côté culture, elle demande le soleil ou la mi-ombre, un sol ordinaire, humifère et frais.

Elle est utilisée comme plante médicinale.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 14 Juin 2018

Le rosier Kiftsgate est parti à l’assaut d’un pommier d’ornement :

Graham Thomas

Rosier dont j’ai perdu le nom :

Le polygonatum polymorphum, géant de plus de 2 mètres :

Un semis spontané :

Astrantia major ‘Jitse’ :

Géranium ‘Azure Rush’ :

Ornithogalum ponticum ‘Sochi’ :

American Pillar :

Kiftsgate 

Kiftsgate, dit junior, est un semis spontané. Imaginez la maman 3-4 fois plus grande.

Seringat :

Deutzia :

2 Decorosiers :

Martine Guillot :

Entrée par le cave :

Deutzia Tourbillon Rouge :

Géranium dont j’ai perdu le nom :

Le beau feuillage glauque du Thalictrum ‘Elin’ (également un géant de 2 mètres de haut) :

Seringat :

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 12 Juin 2018

Depuis la terrasse :

A part l’aconit que j’ai planté là, le reste des plantes s’est invité tout seul. Même le rosier est un semis spontané.

En regardant vers la maison :

Au fond, le rosier est Souvenir de Sainte-Anne. C’est un super rosier, bien remontant, jamais malade, avec des fleurs qui tiennent bien en vase.

Voici un des Deutzia avec des lysimaques, des géraniums et derrière un saule tortueux :

Les fleurs du Deutzia :

Quand on remonte vers la maison :

A gauche c’est un Metasequoia, au centre un saule pleureur avec derrière lui le noyer, un peu plus à l’avant un pommier d’ornement. On devine le Polygonatum polymorphum qui fait quand même plus de 2 m de haut, juste derrière les géraniums. Sur la droite un merisier est venu s’installer tout seul et à l’avant encore un semis spontané de rosier liane.
Quand nous sommes arrivé, il n’y avait rien hormis le noyer. J’ai planté la plupart des plantes, dame nature a fait le reste.

Le Baptisia australis qui chaque année doit faire face à l’assaut des limaces :

Il tient compagnie au Geranium Orion :

Pas très loin, le Geranium Patricia s’éclate :

Un petit nouveau cette année, le Nepeta subsessilis avec ses grandes fleurs rosées :

Un semi facile à faire en pleine terre, le réséda odorant :

C'est la saison des roses :

A l’avant, le semis spontané que l’on voyait un peu plus tôt et derrière le début de la floraison du rosier Milla. En rose (au fond à gauche) on devine le Deutzia Tourbillon Rouge.

Voici de plus près ce rosier venu s’installer dans un buddleja.

Le liquidambar m’offre des fruits bien jolis :

Le rosier Open Arms est considéré comme petit grimpant mais il est facile à maintenir sous la forme d’arbuste avec quelques tailles. Le géranium qui lui tient compagnie est Spinners :

Et puis, pour terminer cette première série, tout le charme du seringat ‘Innocence’ :

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 31 Octobre 2017

Introduit en Europe par Robert Fortune (1812-1880), le Saxifraga fortunei nous vient du Japon où il pousse dans les sous-bois. C'est une plante calcifuge de terrain frais.

Il possède un feuillage vert avec quelques tâches prunes. L'intérêt est dans sa floraison tardive d'octobre à novembre (voir de septembre à Noël). Les fleurs sont rose et blanches. 

Il en existe toute une série de cultivars. Je vous propose la variété 'Cheap Confection'.

 

Ce saxifrage demande une place à l'ombre ou à la mi-ombre et une terre humifère bien drainée. Il n'apprécie pas les sols lourds et humides en hiver. Il est rustique jusque -12°c.

 

Pour ma part, comme mon sol est argileux et que les températures hivernales peuvent descendre très bas chez moi, je le cultive en pot à l'abri des pluies automnales.

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0