jardin

Publié le 19 Novembre 2021

Pourquoi ?

La répétition d’une même plante au même endroit d’année en année engendre une « fatigue du sol » avec non seulement des carences en nutriments mais également un risque accru de maladies et de dégâts causés par les ravageurs. Une rotation annuelle des cultures avec une alternance d’espèces de légumes sur une même parcelle permet d’interrompre leur cycle de développement.

 

Comment ?

La rotation des cultures au potager demande un peu d’organisation. Il faut tout d’abord déterminer les plantes qui seront cultivées puis les séparer en différents groupes. Ensuite il faut établir le plan de rotation.

 

Les groupes de plantes

Chaque groupe reprend des caractéristiques communes aux plantes : les besoins nutritifs, la sensibilité aux maladies et aux ravageurs, la relation aux mauvaises herbes.

  • Plantes groupées selon leurs besoins nutritifs :

Certains légumes ont des racines superficielles, comme les légumes « feuilles » contrairement aux légumes « racines ». Les différents nutriments sont donc puisés à des profondeurs variables dans le sol. Certains légumes sont également de gros consommateurs de nutriments (courges, choux…) tandis que d’autres (radis, oignon…) se satisfont de peu. On définit classiquement 4 types de plantes au potager.

  1. Les légumes « feuilles »
    •  Exigeants en azote : épinard, fenouil, choux, plantes aromatiques annuelles…
    • Peu gourmands en azote : mâche, chou de Bruxelles…
  2. Les légumes « racines »
    • Très peu gourmands en éléments nutritifs : ail, échalote, oignon…
    • Moyennement gourmands en éléments nutritifs : betterave, carotte, panais, pomme de terre, radis…
  3. Les légumes « fruits »
    • Très exigeants en éléments nutritifs : concombre, courgette, potiron, tomate…
  4. Plantes améliorantes et les engrais verts
    • Ne nécessitent pas d’amendements : fèves, pois, haricot, luzerne, sainfoin, moutarde, phacélie…
  • Plantes groupées selon leur sensibilité aux maladies et aux ravageurs :
  1. À la hernie du chou

   Brocoli, chou de Bruxelles, chou de Chine, chou pommé, radis…

  1. Aux nématodes

   Carotte, céleri, oignon, poireau…

  1. Aux verticillioses (maladies causées par des champignons)

   Aubergine, poivron, tomate…

  1. Cultures non sensibles

   Différents types de salades : chicorée, scarole, frisée, pain de sucre, laitue, mâche…

  • Plantes groupées selon leur relation aux mauvaises herbes :
  1. Plantes « salissantes »

   Favorisent le développement des mauvaises herbes : carotte, oignon, épinard…

  1. Plantes « nettoyantes »

   Limitent le développement des adventices : betterave, pomme de terre…

   La pomme de terre peut ainsi être intéressante à cultiver la première année sur un terrain précédemment en friche car elle est un excellent couvre-sol qui étouffe les herbes indésirables.

 

Le plan de rotation

La rotation des cultures peut se faire sur 3, 4, voire 6 ans pour les plus grands terrains, avec la possibilité d’intercaler un engrais vert.

Chaque groupe occupe une parcelle. Dans chacune de ces sections, les lignes de cultures sont organisées à favoriser les bons voisinages. Le groupe d’une parcelle migre chez son voisin d’année en année.

Certaines parcelles peuvent accueillir plusieurs cultures sur une saison.

D’une manière générale, il faut éviter d’avoir des périodes avec un sol nu entre les cultures car les cultures favorisent la vie biologique du sol et limitent l’érosion en stabilisant celui-ci. On peut y remédier en semant un engrais vert, en paillant le sol (feuilles mortes, fougères…). Le premier enrichit le sol en matières organiques (surtout en azote pour les légumineuses) et le paillis empêche la prolifération des adventices.

Voici des modèles à appliquer pour que la rotation des cultures ne devienne pas vite un casse-tête. Le jardin est divisé en plusieurs parcelles suivant la durée de la rotation.  On peut travailler en lignes ou en carrés (plus simples afin d’éviter les oublis).

  • Rotation sur 3 ans

Le jardin est divisé en 3 parcelles qui se suivront d’une année à l’autre de cette façon :

  • Rotation sur 4 ans

Année 1 :
Parcelle 1 : engrais vert, légumineuses (plantes améliorantes)
Parcelle 2 : légumes « feuilles » (bénéficient de l’azote apporté par les légumineuses dans les couches superficielles du sol)
Parcelle 3 : légumes « racines », « bulbes » (vont chercher les nutriments en profondeur)
Parcelle 4 : légumes « fruits » (comme ils sont gourmands, on peut leur faire bénéficier d’un apport en compost mûr)

Année 2 :
Les cultures de la section 4 se feront sur la section 3 ; celles de la 3 sur la 2, la 2 sur la 1 et la 1 sur la 4

Chaque année on poursuivra cette rotation d’un quart de tour.

Un autre schéma possible :
Parcelle
1 : légumes « feuilles »
Parcelle 2 : légumes « racines »
Parcelle 3 : engrais vert, légumineuses
Parcelle 4 : légumes « fruits », légumes « bulbes »

Chaque année on remonte la parcelle d’une unité.

À noter que les légumes peu gourmands peuvent supporter de revenir tous les 2 ans au même endroit. La plupart des autres demandent un délai de 3 à 4 ans. C’est pourquoi le modèle classique est basé sur une rotation de 4 ans.

  • Rotation sur 6 ans

Année 1 :
Parcelle 1 : plantes améliorantes
Parcelle 2 : plantes de la hernie du chou
Parcelle 3 : légumes « feuilles »
Parcelle 4 : légumes « fruits »
Parcelle 5 : légumes « racines »
Parcelle 6 : pommes de terre

Année 2 :
La parcelle 6 remplace la parcelle 5, qui remplace la parcelle 4, qui remplace la parcelle 3…

Chaque année on remonte donc d’une parcelle.

Remarque 

Certains jardins ne se prêtent pas à la rotation annuelle des cultures pour différentes raisons : culture de plantes vivaces ou bisannuelles, zone humide, mauvaise exposition au soleil, jardin trop petit, etc…

Les plantes vivaces qui se cultivent plusieurs années au même endroit seront cultivées en bordures tels les fraisiers, artichauts, rhubarbe, certaines plantes aromatiques…

Dans le cas d’un petit potager, le principe de la rotation est difficile, voire impossible quand le nombre de légumes différents est important. Dans ce cas, si on ne veut pas que le sol s’épuise vite, il faut apporter régulièrement de la matière organique par différentes techniques : paillis, compostage en surface, apport de compost plus ou moins décomposé (les courges et les tomates supportent un compost à moitié décomposé), culture d’engrais verts rapides en culture intercalaire au cours de la saison, éventuellement mise en jachère…

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 16 Novembre 2021

Comme à la mauvaise saison, nous commençons déjà à penser aux beaux jours, je vous ai rédigé un tableau pour planifier vos semis et plantations au potager suivant les bonnes et mauvaises associations.

Je l'ai laissé sous format Word pour que vous ayez plus facile de l'imprimer si vous le souhaitez.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 28 Septembre 2021

 

Vivace florifère très rustique à fleurs semi-doubles rouge-rubis à coeur jaune et résistant à l'oidium.

 

 

La plante forme une touffe de 80 à 100 cm de haut. La floraison débute en septembre et se prolonge jusqu'à la mi-octobre. Elle est mellifère.

 

 

Culture :

- Plein soleil
- Sol ordinaire
- Tailler ou pincer à la mi-mai afin d'obtenir une plante plus compacte
- A diviser tous les 3 ou 4 ans pour garder une belle vigueur et une bonne floraison.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 26 Septembre 2021

 

Sauge originaire d'Amérique du Sud (Brésil, Uruguay, Argentine) au port presqu'arbustif pouvant atteindre 1,5 à 2 mètres de hauteur en 2 ans.

Ses tiges sont semi-ligneuses et portent des épis d'une vingtaine de cm composés de fleurs d'un bleu profond à calice noir. La floraison est mellifère. Elle débute en été et se poursuit jusqu'aux premiers froids. Le feuillage est persistant en climat doux. Il dégage un léger parfum d'anis quand on le froisse. 

 

 

La plante est résistante à la sécheresse estivale. Elle affectionne des sols bien drainés, humifères, légers en situation ensoleillée ou à la mi-ombre.
Sa rusticité maximale serait de -10°c moyennant un bon paillage. Dans ce cas, on effectue une taille de la partie haute de la plante en fin de saison. Le gel détruit les parties aériennes de celle-ci. La sauge redémarre alors de la souche au printemps. Mais attention, l'humidité hivernale lui est fatale. 
Vu sa rapidité de croissance, elle peut être cultivée en annuelle. Pour la renouveller, il suffit d'en prélever, en août, des boutures à hiverner.
Cette sauge se cultive très bien en pot. On sort la plante en mai après les dernières gelées et on la remise dans un local au frais, hors gel, à l'automne. Durant cette période les arrosages sont réduits. Une taille sévère est excécutée au printemps lors du redémarrage de la plante.

 

 

Petit conseil si vous désirez l'adopter chez vous, cultivez-la à l'abri des vents forts car ses tiges sont cassantes.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 25 Septembre 2021

 

Famille : scrophulaceriaceae

Le Verbascum chaixii est une vivace (qui peut se comporter comme bisannuelle) originaire d'Europe centrale et méridionale. 

La plante mesure environ 1 mètre de haut. Elle présente une rosette basale de feuilles duveteuses de couleur vert-gris. La floraison a lieu de juin à août-septembre. Les fleurs se présentent en épis denses. Elles sont de couleur blanc crème à gorge rouge violacé. La variété 'Album' est une forme à corolle blanche. La plante est méllifère et bien rustique (-15°c). Dans le jardin, elle apporte de la verticalité aux massifs.

 

 

Cette molène apprécie le soleil, un sol calcaire bien drainé (voire sec), caillouteux. En terrain léger elle se ressème facilement. Pour favoriser une remontée, il suffit de couper les inflorescences fanées. 

Le semis s'effectue en automne (mais attention aux gelées si les rosettes sont petites) ou au printemps. Comme les graines sont minuscules, on les mélange avec du sable. A signaler qu'elles ont besoin de lumière pour germer. Il ne faut donc pas les recouvrir. Enfin, les graines restent viables une dizaine d'années.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 27 Juillet 2021

Famille : caryophyllaceae

Petite vivace de 10 à 20 cm de haut qui fleurit de juin à août. Elle est endémique des Alpes du Sud italiennes entre le lac de Côme et le lac de Garde où elle forme des rosettes dans l'humus sur des éboulis calcaires entre 1400 et 2450 mètres d'altitude. Ses fleurs sont relativement grandes et rappellent un peu celles des dianthus.

Son nom lui a été donné en l'honneur de Maria Elisabeth de Savoyen-Carnigan (1800-1856) épouse du vice-roi de Lombardie-Vénétie à l'époque de sa découverte (1832).

 

 

Elle convient comme plante de rocaille ou de bordure. Elle peut aussi être cultivée en pot. Elle demande le soleil ou la mi-ombre, est rustique (zone 6 à zone 9) mais n'apprécie pas trop l'humidité hivernale. Elle est résistante au vent et à la sécheresse.

Le semis s'effectue dès la mi-janvier à température ambiante puis en le transférant en milieu froid après 2 semaines. Il est possible de faire un semis sur place en août-septembre pour obtenir une floraison l'année suivante.
 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 4 Juillet 2021

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai montré les fleurs du jardin. En voici, enfin, quelques unes :

Geranium Gravetye

Cosmos Late Sensation Yellow perdus dans un fouillis.

Rosier Ballerina

Bourrache

Ornithogalum magnum et Achillea millefolium 'Pink Grapefruit' (qui s'est hybridée avec l'achillée millefeuille de la pature).

Planté au printemps (à racines nues), le rosier Irène Watts.

Derrière lui la scabieuse du Caucase (Scabiosa Caucasia 'Alba').

 

Lonicera heckrottii

Polygonaum polymorphum 'Johanniswolke'

Galega x hartlandii 'Lady Wilson' à côté d'un rosier Schubert planté lui aussi cette année.

De plus près :

 

Et le rosier :

 

Deutzia scabra

Dianthus carthusianum

Verbascum chaixii 'Album'

Thalictrum 'Elin'

Philadelphus (seringat) Innocence

Rosier Mila

Thymus praecox 'Albiflorus'

Salvia 'Nachtvlinder'

Rosier American Pillar

Epinard

 

Bonne fin de week-end à tous.

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 17 Juin 2021

Enregistré par Lens en 2018. Il était le rosier préféré de leur employée Caroline (1971-2018) à qui il fut dédié en l'honneur de son amour des roses.

 

C'est un rosier arbuste au port compact qui mesure de 120 à 150cm de haut. Les bouquets comportent de 6 à 20 fleurs. Celles-ci sont en coupes doubles et s'ouvrent à la fin de la floraison pour montrer leurs étamines. De rose dragée à leur ouverture, elles s'éclaircissent avec l'avancement de leur floraison. Elles offrent un parfum de roses anciennes et de myrrhe. Le feuillage est vert foncé légèrement luisant.

Ce rosier est très remontant de juin à décembre.

Rosier Caroline's heartRosier Caroline's heart

Il a déjà gagné plusieurs prix :

Barcelone 2018 : 1er prix de la catégorie roses paysagères
Barcelone 2018 : prix de l'Ecole Horticole Castell de San Foix
Baden-Baden 2019 : médaille d'argent dans la catégorie rosiers arbustes
Varsovie 2020 (essais de roses) : médaille de bronze

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 12 Avril 2020

"Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles."

Christian Bobin

C'est le printemps au jardin

 

C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin

 

C'est le printemps au jardin
C'est le printemps au jardin

 

C'est le printemps au jardin

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0

Publié le 25 Avril 2019

Premières fleurs de pivoine

 

Lunaire (monnaie du pape)

 

Prunus 'Amanogawa'

 

Lamium galeobdolon

 

Malus 'Profusion'

 

Exochorda 'The Bride'

 

 

 

Prunus padus

 

Pommier

 

Phlox subulata

 

Akebia quinata

 

Exochorda serratifolia 'Snow White'

 

Laurier cerise

 

Iberis sempervirens

Voir les commentaires

Rédigé par minique

Publié dans #jardin

Repost0