Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Quelques gesnériacées à cultiver dans nos intérieurs

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

- Préface

La famille des gesnériacées comprend beaucoup de plantes ornementales. Certaines sont cultivées pour leurs fleurs, d’autres pour la beauté de leur feuillage.

Tout le monde connaît bien les Saintpaulia, surnommées violettes africaines ou a déjà croisé en jardinerie des Aeschynanthus, Gloxinia même s’il n’en connaît pas le nom.

Ces plantes peuvent très bien être cultivées dans nos intérieurs mais il faut savoir que certaines espèces sont très difficiles à maintenir en culture vu la difficulté de reproduire leur habitat naturel même en serre ou parce qu’elles deviennent trop grandes que pour être cultivées.

Dans le commerce, très peu de livres sont dédiés aux gesnériacées. Souvent, on ne trouve que quelques indications de culture dans les livres consacrés aux plantes d’intérieur. C’est pourquoi j’ai voulu rassembler ici le résultat de quelques unes de mes recherches et expériences personnelles avec cette belle famille de plantes.

- Le monde des gesnériacées

Les gesnériacées font partie des plantes angiospermes dicotylédones. Cette famille compte environ 150 genres et plus de 3200 espèces différentes, mais il y a encore beaucoup de discussions à l’heure actuelle sur la délimitations des genres et aucun chiffre précis ne peut être donné aujourd’hui.

La plupart sont des plantes tropicales ou subtropicales mais on en rencontre également dans les régions tempérées comme la Ramonda myconi, originaire des Pyrénées.

Les gesnériacées occupent donc une très large gamme d’habitats. On en trouve depuis le niveau de la mer jusqu’à 5000 m d’altitude ! Elles vivent généralement dans les forêts humides, au bord des ruisseaux, dans les fissures entre les rochers, à l’entrée des grottes… Bref, dans des endroits humides et ombragés. La plupart demande donc une forte hygrométrie tout au long de l’année ou pendant la période végétative.
Beaucoup de gesnériacées sont capables de survivre à des épisodes de sécheresse grâce à leurs tubercules ou leurs rhizomes.

La majorité des plantes sont des plantes herbacées vivaces mais il existe quelques annuelles, d’autres sont arbustives ou des lianes. Les plantes sont terrestres ou épiphytes (par exemple les Nematanthus, Columnea…)

D’un point de vue ethnobotanique, certaines gesnériacées sont utilisées en médecine traditionnelle en Amérique tropicale et en Asie.

Vu la diversification des milieux naturels des gesnériacées, il est difficile de donner des conditions générales de culture. L’idéal est de se rapprocher le plus possible des conditions de vie dans l’habitat naturel. Ici je ne parlerai pas des gesnériacées que l’on peut cultiver dans nos jardins, comme celles poussant dans les montagnes d’Europe, je me limiterai à quelques espèces de gesnériacées destinées à nos intérieurs et qui, d’une façon générale, se cultivent comme les Saintpaulia.

- Achimenantha

Ce sont des plantes rhizomateuses à feuilles simples, pubescentes et fleurs tubulaires de couleurs vives

Culture

Voir ci-dessous, la culture des Achimenes.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

x Achimenantha ‘Inferno’, à port érigé avec un feuillage vert foncé sur le dessus et violet sur le dessous. Les fleurs sont rouge vif avec une gorge jaune striée de rouge.

- Achimenes

Les plantes vivent essentiellement dans les forêts subtropicales du Mexique et de l’Amérique centrale.

Elles ont une dormance hivernale.

Leurs feuilles sont opposées avec, souvent, la face inférieure rouge.

Les fleurs apparaissent à l’aisselle des feuilles en été et en automne.

Culture

  • Culture en pot ou en panier suspendu
  • Température minimale : 10°c
  • Lumière vive sans soleil direct
  • Substrat : terreau assez riche
  • Hygrométrie moyenne
  • Planter les rhizomes au printemps à 16 – 18°c. Arroser légèrement.
  • Arrosages réguliers en été avec une légère fertilisation.
  • En automne, coupez les parties aériennes qui ont séché et conservez les rhizomes au sec à 10°c.
  • La multiplication se fait par division des rhizomes ou par bouturage des tiges au printemps (à chaud et à l’étouffée).
  • Ennemis et maladies : thrips, pucerons, araignées rouges.

Achimenes erecta

Originaire du Mexique et du Panama.

Leurs tiges peuvent atteindre une cinquantaine de centimètres. Les feuilles sont vert foncé, dentées, souvent teintées de rouge sur le dessous. Les fleurs sont solitaires, rouge vif (parfois rose). Elles mesurent 1 cm de diamètre.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)
Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Achimenes ‘Rozi-Roza’ dont les fleurs palissent à maturité.

- Aeschynanthus

Ce sont des sous-arbrisseaux, des plantes grimpantes et des vivaces rampantes.

Les Aeschynanthus sont des gesnériacées, parfois épiphytes, originaires des forêts subtropicales de l’Himalaya, du Sud de la Chine, de Malaisie, d’Indonésie et de Nouvelle-Guinée.

Leurs feuilles sont coriaces, charnues, portées par paire ou en verticilles opposées. Elles sont toutes persistantes. Les fleurs apparaissent de l’été à l’hiver, par paires, en corymbes ou en groupes terminaux, à l’aisselle des feuilles situées à l’extrémité des pousses. Elles présentent une longue corolle tubulaire. Les étamines et les styles sont bien apparents. Le calice est souvent saillant.

Culture

  • On ne prendra que des espèces compactes comme plantes d’intérieur.
  • En panier suspendu
  • Luminosité moyenne
  • Substrat : 3 parts de tourbe, 1 part de sphaigne
  • Forte hygrométrie
  • Fertilisation et arrosages réguliers pendant la période de croissance. Espacer les arrosages en hiver.
  • Multiplication par bouturage de jeunes pousses au printemps ou boutures semi-ligneuses en été, dans un substrat sablonneux, à 15 - 19°c et à l’étouffée.

Aeschynanthus longicaulis (Syn. : Aeschynanthus marmoratus)

Vivace semi-rampante originaire de Birmanie, Thaïlande et Malaisie.

Cultivé essentiellement pour son beau feuillage vert pâle marbré de vert foncé sur le dessus et de rouge sur la face inférieure. Les feuilles mesurent environ de 8 à 10 cm.

La floraison a lieu de l’été à l’hiver. Les fleurs sont jaune-verdâtre, à gorge teintée de brun. Le calice est vert et profondément découpé.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Aeschynanthus speciosus

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)
Aeschynanthus

Aeschynanthus

- Chirita

Les Chirita sont des plantes annuelles ou vivaces originaires des zones humides et semi-ombragées de l’Asie tropicale.

Ils présentent des tiges charnues et des feuilles duveteuses, réunies en paires opposées ou en verticilles.

La floraison a lieu de juillet à octobre. Les fleurs sont tubulaires ou en entonnoir, solitaires ou groupées en bouquets à l’aisselle des feuilles.

Culture

  • Température minimale : 10°c
  • Lumière tamisée, mi-ombre
  • Substrat humifère, bien drainant et sablonneux
  • Forte hygrométrie et bonne ventilation
  • Fertilisation et arrosages réguliers pendant la période de croissance
  • Espacer les arrosages en hiver en offrant un peu de fraîcheur à la plante (15°c).
  • Multiplication par semis au printemps entre 19 et 24°c ou par bouturage de feuilles dans un substrat bien drainant maintenu légèrement humide, au chaud et à l’étouffée.
  • Ennemis et maladies : pourriture due à l’humidité stagnante.

Chirita sinensis

Les Chirita sinensis sont des Chirita au feuillage vert et argent formant des rosettes aplaties.

Ils sont originaires de l’Himalaya, de Chine et de Hongkong.

Les feuilles mesurent de 15 à 20 cm, sont épaisses, lancéolées, recouvertes de poils soyeux, vert foncé veiné d’argent.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Les fleurs présente une corolle en tube blanc de 3 cm de long, marqué de jaune et nuancé de rose pourpre.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Le Chirita sinensis 'Hisako' est une variante aux fleurs couleur lavande.

Un hybride : Chirita 'Chastity

Un hybride : Chirita 'Chastity

- Columnea

Les Columnea sont des plantes épiphytes originaires de toute l'Amérique tropicale. On les trouve du Sud du Mexique jusqu’en Bolivie, au Brésil et dans les îles Caraïbes. Bref partout où le climat est tropical humide. Ce sont des espèces d’arbustes et de sous-arbrisseaux, à tiges rampantes ou retombantes, parfois grimpantes, au feuillage persistant. Ils produisent de grandes fleurs éclatantes le long de chaque tige. Ils sont pollinisés par des colibris mais sont aussi capables d’auto-pollinisation.

La grande majorité possèdent des fruits (baies) indéhiscents (qui ne s’ouvrent pas spontanément), charnus, contenant de nombreuses graines, souvent blancs, parfois rose ou lavande.

Les fleurs apparaissent de mars à octobre à l’aisselle des feuilles. Elles sont habituellement solitaires mais peuvent se présenter par groupes (jusqu’à 10 fleurs par aisselle de feuille). Les 5 pétales sont toujours soudés pour former un tube (corolle). La taille de celui-ci peut être très variable, que ce soit en longueur ou en diamètre, d’une espèce à l’autre. Les 2 lobes supérieurs forment un capuchon d’où émergent les étamines et le style. Chez certaines espèces, des appendices apparaissent entre les lobes de la corolle. Le calice des Columnea a une symétrie radicale.

Culture

  • Température minimale : 10°c
  • Culture en suspension dans un substrat aéré et léger, type épiphyte.
  • Bonne luminosité sans soleil direct
  • Atmosphère humide
  • Fertilisation et arrosages réguliers à l’eau non calcaire pendant la période de croissance.
  • Espacer les arrosages en hiver, maintenir la plante plus au frais et l’exposer en pleine lumière afin d’induire la nouvelle floraison.
  • Raccourcir de moitié la plante après la floraison pour qu'elle s'étoffe.
  • Multiplication par boutures terminales au printemps.
  • Ennemis et maladies : pucerons, cochenilles farineuses.
Columnea Midnight Lantern

Columnea Midnight Lantern

- Episcia

Ce sont des plantes vivaces au feuillage persistant, terrestres ou épiphyte. Elles développent facilement des stolons. On les trouve dans les forêts tropicales et les endroits rocheux, du Mexique à l’Amérique du Sud.

Culture

  • Température minimale de 15°c
  • Bonne luminosité sans soleil direct
  • Hygrométrie élevée
  • Substrat : bien drainant, terreau de tourbe et d’écorces additionné de perlite ou de vermiculite
  • Fertilisation et arrosages réguliers en été afin de maintenir le substrat légèrement humide.
  • Diminuer les arrosages en hiver.
  • Couper les stolons pour stimuler la floraison et donner une forme plus compacte à la plante.
  • Multiplication par semis au chaud sans recouvrir les graines, par boutures de tiges ou de stolons en juin-juillet et au chaud.

Episcia dianthiflora (Syn. : Alsobia dianthiflora)

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Vivace terrestre rampante et stolonifère originaire du Mexique, du Guatemala et du Costa Rica, surnommé « fleur de dentelle ».

Plante compacte à petites feuilles (de 2 à 4 cm de long) vert foncé souvent veinées de rouge pourpre et qui produit des fleurs blanches solitaires de 2-3 cm avec des pétales frangés. La floraison a lieu de mars à juin.

Episcia ‘Pink Panther’

Episcia ‘Pink Panther’

- Gloxinella

Le genre ne compte qu’une espèce : Gloxinelle lindeniana.

Gloxinella lindeniana

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

La plante présente un feuillage panaché brunâtre avec des rayures vertes. Même les boutons floraux sont très beaux. Ensuite apparaît une jolie fleur blanche et lavande délicieusement parfumée.

Les fruits se présentent sous forme de capsules qui chez cette espèce se divisent de façon inhabituelle, horizontalement, avec l'ouverture vers le haut. Cela permet aux gouttes de pluie de se mélanger avec les graines pour favoriser la germination.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Culture

- Kohleria

Ce genre comprend des espèces de sous-arbrisseaux vivaces rhizomateux.

Les plantes sont originaires des forêts pluvieuses des hauts plateaux d'Amérique centrale et du Sud.

Elles produisent des rhizomes écailleux.

Leurs tiges portent des feuilles dentées ou festonnées avec parfois des marbrures attrayantes.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Les fleurs sont généralement de couleurs vives avec de petits points. Elles sont longuement tubulées ou en clochettes, à 5 lobes.

Toutes les parties de la plante sont pubescentes.

Culture

  • Température minimale : 15°c
  • Bonne luminosité avec un peu de soleil direct au matin.
  • Bonne hygrométrie.
  • On les cultive en serre chaude, généralement entre 16 et 27°c. Un écart de température entre le jour et la nuit de 5°c leur est bénéfique.
  • Au printemps, on place le rhizome à environ 1 cm de profondeur, dans un substrat standard bien drainant. Le substrat peut être légèrement acide (mélange d’écorces compostées, tourbe et terreau de feuilles).
  • Certains Kohleria ont un port retombant et peuvent être cultivés comme plantes suspendues, d'autres cultivars ont un port dressé.
  • On peut pincer la plante pour lui garder un port plus compact et buissonnant.
  • En période de croissance les Kohleria sont très gourmands. On peut donc leur donner une dose d'engrais tous les 15 jours environ.
  • Les arrosages sont réguliers en laissant sécher le substrat sur 1 cm en période de croissance. Après la floraison on diminue les arrosages.
  • La plupart des Kohleria (surtout les botaniques) demande une période de dormance l'hiver. Quand la plante perd ses feuilles, on rabat les tiges jusqu'à la souche. On peut laisser le rhizome dans un substrat à peine humide ou le retirer de la motte de terre et le mettre dans un sachet ziploc avec un peu de vermiculite humide. On le garde ainsi dans un endroit sombre et frais jusqu'à l'apparition des signes de germination.
  • A la fin de la période de dormance, il est possible de diviser le rhizome en tronçons de 3 à 5 cm pour le multiplier. Les Kohleria peuvent aussi être multipliés par boutures de tête au printemps. Les boutures sont cultivées à l'étouffée, au chaud avec une lumière vive tamisée.
  • Ennemis et maladies : pucerons, pourriture du rhizome si les conditions sont trop fraîches.

Kohleria warszewiczii

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)
Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Kohleria sp.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Kohleria ‘Cybele’ : hybride issu du croisement entre un K. longwood et un K. lanata, enregistré par Batcheller en 1989.

Kohleria ‘HCY’s Jardin de Monet

Kohleria ‘HCY’s Jardin de Monet

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

- Nematanthus

Voici une gesnériacée surnommée "poisson rouge".

Le genre comprend des sous-arbrisseaux, rampants ou grimpants, au feuillage persistant.

Les Nematanthus sont originaires d'Amérique du Sud (Brésil) et poussent en épiphyte dans les forêts tropicales humides.

Les fleurs sont de longue durée et légèrement parfumées. Elles apparaissent à l'aisselle des feuilles de juillet à septembre. Elles sont tubulées, renflées, rouge-orangées, marquées de brun et de jaune et longues de 2 cm.

La plante est un petit arbuste à port retombant avec des rameaux d'une cinquantaine de cm.

Les feuilles sont vert foncé, brillantes, de 4 cm de long et disposées par paires.

Culture

  • Température minimale : 10°c
  • Bonne luminosité
  • Hygrométrie moyenne
  • Lumière et fraîcheur en hiver pour induire la floraison (20-22°c en été ; 12-15°c en hiver)
  • Fertilisation et arrosages réguliers pendant la période de croissance.
  • Espacer les arrosages en hiver.
  • Substrat bien drainant
  • Plante qui apprécie d'être à l'étroit dans son pot.
  • Pincer les jeunes plantes afin de stimuler leur ramification et les garder plus compactes.
  • Multiplication par bouture de tête en automne ou au printemps en laissant cicatriser la tranche de section quelques heures avant de rempoter et maintenir au chaud.
  • Ennemis et maladies : pucerons
Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Le Nematanthus 'Tropicana' est un hybride issu du croisement entre un N. perianthomegus et un N. gregarius.

- Petrocosmea

Le genre est originaire des zones d'altitude (essentiellement entre 400 et 1200 m) dans l'Ouest de la Chine.

Les plantes poussent en rosettes sur des rochers moussus, souvent calcaires, dans des endroits ombragés ou dans les forêts moussues humides.

Le feuillage est persistant. Les fleurs sont tubulaires ou campanulées, à 5 lobes. La floraison est printannière.

Culture

  • Température minimale de -2°c en serre froide.
  • Températures de culture plutôt fraîches : entre 7 et 22°c.
  • Exposition lumineuse sans soleil direct.
  • Arrosages modérés en laissant sécher le substrat entre 2 arrosages. Ils demandent moins d'eau que les autres gesnériacées mais ils apprécient une forte hygrométrie.
  • Réduire les arrosages en hiver.
  • Fertilisation en période de croissance.
  • Substrat bien drainant dans un pot peu profond. Ces plantes n'apprécient pas les rempotages.
  • Multiplication par semis de graines fraîches, entre 13 et 18°c, ou bouturage de feuilles qui peut se faire toute l'année mais idéalement au printemps.

On plante le pétiole de la feuille avec un angle de 45 degrés dans un mélange à peine humidifié de sphaigne hachée mélangée à de la perlite (1:1) ou dans un mélange de perlite et de vermiculite ou dans du terreau. On place le tout dans un sac ziploc ou dans une mi-serre afin d'optimiser l'hygrométrie.

Ennemis et maladies : limaces, escargots, pucerons, aleurodes

Petrocosmea minor

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

- Primulina

Primulina tamiana ‘Dreaming Pearl’

Variété miniature originaire du Vietnam

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Elle demande une bonne luminosité sans soleil direct. On la cultive dans un substrat bien drainant en le laissant sécher entre 2 arrosages. Comme elle apprécie une bonne hygrométrie, on peut la placer sur un plateau de billes d'argile si nécessaire. La multiplication se fait facilement à partir de boutures de feuilles.

- Saintpaulia

(Genre placé dans les Streptocarpus pour la RHS.)

Bien connues sous le nom de violette du Cap ou violette d’Afrique, les Saintpaulia sont des plantes vivaces formant des rosettes de feuilles persistantes.

On les trouve au bord des ruisseaux, parmi les rochers ou poussant en épiphyte sur les arbres dans une petite zone de l’Est de l’Afrique tropicale (en Tanzanie, notamment).

Les fleurs présentent 2 pétales supérieurs étroits et 3 pétales inférieurs plus larges.

On trouve, à l’heure actuelle dans le commerce, plus de 2000 cultivars de plantes avec des fleurs simples, semi-doubles, doubles…

Culture

  • Température minimale : 10°c
  • Bonne luminosité sans soleil direct
  • Au moins 12 à 14 heures de lumière pour obtenir une longue floraison.
  • Bonne hygrométrie
  • Fertilisation et arrosages réguliers en période de croissance en faisant attention à ne pas mouiller les feuilles.
  • Rempotage annuel, au printemps dans un mélange humifère bien drainant.
  • Multiplication par semis entre 19 et 24°c, par bouturage de feuilles ou par séparation des rejets
  • Ennemis et maladies : pucerons, thrips, pourritures
Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)
Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Saintpaulia ‘Sky Bells’ : Saintpaulia miniature au feuillage panaché

- Seemannia

Seemannia nematanthodes

Seemannia nematanthodes ‘Evita’

Seemannia nematanthodes ‘Evita’

Originaire d'Amérique du Sud (Argentine), cette jolie plante offre une très belle floraison aux couleurs vives en été et à l'automne. Les fleurs tubulaires sont rouge orangé.

Le feuillage caduc est duveteux.

Culture
  • Exposition : mi-ombre ; la plante apprécie un peu de soleil direct au matin, ce qui favorise la floraison.
  • Substrat : riche et bien drainant, ni trop humide, ni trop sec
  • Rusticité : z8 (-11°c à -7°c) si la plante est conservée au sec.
  • Multiplication : par division des rhizomes, bouturage
  • La plante rentre en dormance en hiver. On la maintient alors au sec et au frais. Le feuillage et les tiges disparaissent.
  • Au printemps, les Seemannia peuvent être démarré à l'intérieur mais ils préfèrent ensuite passer l'été au jardin.
  • On peut pincer les jeunes plants pour favoriser la ramification et obtenir des plantes plus compactes.

- Sinningia

Les plantes poussent dans les forêts tropicales d’Amérique centrale et du Sud.

Culture

  • Température minimale : 15°c
  • Bonne luminosité sans soleil direct
  • Forte hygrométrie
  • Fertilisation et arrosages réguliers pendant la période de croissance
  • Substrat bien drainant
  • Laisser le tubercule sécher en automne puis le maintenir au sec et au frais en hiver.
  • Rempoter au printemps et mettre le tubercule au chaud (entre 18 et 24°c).
  • Multiplication par semis superficiel (sans couvrir les graines) entre 15 et 21°c au printemps ou par bouturage de tiges au chaud et à l’étouffée.
  • Ennemis et maladies : cicadelles, thrips

Sinningia cardinalis

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Sinningia cardinalis alba

Vivace tubéreuse, originaire du Brésil, à port dressé et aux tiges et feuilles couvertes de soies courtes.

La floraison a lieu de juillet à septembre. Les fleurs se présentent en bouquets et sont tubulaires, rouge sang (il en existe une forme blanche – voir photo).

Sinningia leuchotricha

Vivace tubéreuse très laineuse originaire du Brésil.

La floraison estivale se présente en bouquets de 3 à 5 fleurs tubulaires orange rosé à rose.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Sinningia pusilla

Gesnériacée miniature, originaire du Brésil, qui possède un tubercule de la taille d'un pois.

Les tiges mesurent environ 1 cm et portent de petites feuilles ovales, à marge légèrement festonnée. Le limbe est duveteux, de couleur vert moyen veiné de vert plus foncé sur la face supérieure et vert clair veiné de rouge sur le dessous.

Les fleurs naissent à l'aisselle des feuilles sur un pédicelle d'environ 3 cm. Elles sont en forme de trompette, de couleur violette ou lavande, parfois marquées de lignes sombres rejoignant la gorge blanche. La corolle mesure 2 cm. Les lobes sont inégaux : les 2 supérieurs sont plus petits que les 3 inférieurs.

Le Sinningia pusilla peut fleurir toute l'année si on le cultive en serre tempérée avec un apport de 12 à 14h de lumière par jour.

Il demande une forte hygrométrie et doit être cultivé en milieu confiné.

Son substrat doit être bien drainant et additionné de perlite afin de le maintenir légèrement humide.

En hiver, il peut rentrer en dormance et perdre toutes ses feuilles. Il faut alors diminuer très fort les arrosages pour éviter les risques de pourriture. On peut également stocker les tubercules au sec et au frais.

Si on le cultive en terrarium, il n'aura pas de période de dormance.

Sinningia pusilla ‘Itacca’

Sinningia pusilla ‘Itacca’

- Streptocarpus

Les Streptocarpus sont des plantes annuelles ou vivaces que l’on trouve sur les berges et les rochers humides, dans les prairies tropicales et poussant même parfois en épiphytes an Afrique tropicale et du Sud ainsi qu’à Madagascar, en Chine et en Asie du Sud-Est.

Le genre est habituellement divisé en 2 sous-genres : subg. Streptocarpella et subg. Streptocarpus.

Les espèces de subg. Streptocarpella ont une morphologie classique. Ce sont des plantes avec des tiges et feuilles à partir desquelles se développe une inflorescence axillaire.

Les espèces de subg. Streptocarpus ont une allure plus inhabituelle.

Streptocarpus caulescens

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Streptocarpus kentaniensis

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Voici un petit Streptocarpus qui doit son nom au village de Kentani dans la province d'Eastern Cape où il a été découvert. Il pousse dans les forêts de cette région sur les parois rocheuses exposées au Sud.

Ses fleurs sont petites, mais abondantes sur une plante adulte, quand les jours sont plus courts et qu'aucun autre Streptocarpus n'est en fleurs. On l'utilise donc pour la création d'hybrides ayant une plus longue période de floraison.

Son feuillage est également un peu différent des autres Streptocarpus.

Il présente de longues feuilles étroites et raides, presque succulentes, disposées en rosettes. Sur leur face inférieure, la nervure centrale est très épaisse.

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Streptocarpus saxorum

Gesneriaceae (page en cours, mise à jour le 11/11/2015)

Voici un hybride de la sous-espèce Streptocarpella des Streptocarpus. Il est très similaire au S. saxorum plus connu avec ses fleurs bleues. Ici les fleurs sont fleurs sont blanches avec de légers reflets/traces bleues.

Streptocarpus ‘White Butterfly’

Streptocarpus ‘White Butterfly’

- Pour aller plus loin

Sources bibliographiques

  • INGROUILLE MARTIN, Plants : Diversity and Evolution, Cambridge, Cambridge University Press, 2006.
  • JONG KWITON and BURTT B. L., « The evolution of morphological novelty exemplified in the growth patterns of some gesneriaceae », in New Phytologist journal, Edinbourg, ,2006
  • KADEREIT J.W., The Families and Genera of Vacular Plants – VII Flowering plants Dicotyledons : Lamiales (execpt Acanthaceae including Avicenniaceae), Heidelberg, Springer, 2004.
  • SMITHSONIAN INSTITUTION, « Gesneriacea Research », in Smithsonian National Museum of Natural History, consulté le 19/10/2015.
    http://botany.si.edu/gesneriaceae/
  • Dr WEBER ANTON, consulté le 19/10/2015.
    http://gesneriads.ca/Articles/Weber - Scientific Overview/

Rédigé par minique

Repost 0